France : mobilisation pour la non-expulsion d’un homosexuel nigérian

France : mobilisation pour la non-expulsion d’un homosexuel nigérian

Des associations luttant pour les droits LGBT (lesbiennes, Gays, bi et transsexuels) en France sont sur le pied de guerre pour éviter à Michael Okoruele, d’être rapatrié dans son pays d’origine.

Affaire Mélenchon : la procureure générale de Paris sort du silence

Michael Okoruele est originaire du Nigéria qu’il a quitté à 24 ans pour l’hexagone, il s’y disait menacé. La presse nigériane aurait dévoilé son identité et revélé les risques de mort qui pèseraient sur sa personne à cause de son orientation sexuel, Michael est homosexuel.

Mais pour l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA), le jeune Nigérian ne serait pas admissible à l’asile parce que ne satisfaisant pas à tous les critères. En France depuis 2016, Michael serait sous le coup d’une expulsion.

Pourtant, l’homosexualité au Nigeria est illégale en vertu des articles 214 et 217 du chapitre 21 du code pénal nigérian, elle est punie de 14 ans de prison dans tout le Nigeria. Cependant quelques variantes s’observent dans les douze États qui ont adopté la charia ; la sodomie (Liwat) serait punie de cent coups de fouet pour les hommes musulmans célibataires et d’un an de prison et de mort par lapidation pour les hommes musulmans mariés ou divorcés.

Commentaires

Commentaires du site 0