Gilets jaunes : un ministre de Macron dresse un bilan négatif du mouvement

Gilets jaunes : un ministre de Macron dresse un bilan négatif du mouvementPhoto : ERIC PIERMONT / AFP

Réuni en urgence, le ministère français de l'Economie a tenu à émettre un premier bilan de l'impact économique engendré par les manifestations des gilets jaunes.

France : un député du parti de Macron en garde à vue

En France, le mouvement des gilets jaunes a bien évidemment laissé des traces. En effet, du côté du gouvernement, on estime que ces manifestations ont été mal préparées, pesant énormément sur l’économie. Bruno Le Maire, ministre français de l’Économie, a d’ailleurs organisé une réunion de crise à Bercy afin d’évaluer les conséquences du mouvement.

L’impact économique des gilets jaunes est phénoménal

Depuis près de huit jours maintenant, les gilets jaunes manifestent et bloquent quelques points de passage importants. Résultat, de nombreux commerces ont été impactés. C’est notamment le cas en grande distribution où, selon les derniers chiffres, des pertes de chiffre d’affaires ont été enregistrées à 35% pour le seul samedi 17 novembre et à 18% pour le samedi 24. Au cours de la semaine, ces pertes se sont étalées entre 8 et 15%. En revanche, du côté des artisans, la situation est toute autre. En effet, pour certains bouchers, coiffeurs ou boulangers, ces pertes ont pu atteindre les 60 voire même les 70%.

Résultat, le gouvernement a décidé d’instaurer certaines mesures afin de faire en sorte que la liberté de commerce et circuler soit rétablie. En effet, l’impact économique est trop important et certains des plus fragiles pourraient être amenés à en pâtir. Second point mis en place, l’arrivée d’une cellule de continuité économique qui supervisera les remboursements par les assureurs des dégâts causés par les manifestants. En outre, ces derniers traiteront également les soucis liés à la trésorerie ainsi qu’à l’obligation de travail partiel. Enfin, la ministre du Travail Muriel Pénicaud devrait étudier et annoncer l’arrivée “de mesure de chômage partiel pour toutes les entreprises qui pourraient en avoir besoin“. Dernière mesure, le gouvernement pourrait délivrer certaines autorisations d’ouverture le dimanche afin de rattraper les manques à gagner.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    Ils n’ont rien compris les dirigeants. Quand ils vont comprendre ca sera trop tard.!