Mamoudou Gassama : polémique autour de la médiatisation de son sauvetage

Mamoudou Gassama : polémique autour de la médiatisation de son sauvetage

Grégoire de Fournas, conseiller départemental Rassemblement national a récemment tenté de critiquer l'histoire de Mamoudou Gassama en la comparant à celle d'un autre pompier. Problème, ce dernier s'est un peu emmêlé les pinceaux.

Laeticia Hallyday : un livre révèle qu’elle a été escroquée par un proche

Le sauvetage de Mamoudou Gassama a-t-il été trop médiatisé ? En effet, au mois de mai 2018, le jeune Malien avait escaladé à mains nues pas moins de quatre étages dans le but de venir en aide à un petit garçon, suspendu du haut de son balcon, tenant à la seule force de ses bras. Très vite, une vidéo de son exploit tourne sur les réseaux sociaux et le buzz prend en l’espace de quelques heures.

Un élu tente de récupérer l’histoire de Mamoudou Gassama

Quelques jours après le tumulte médiatique, Mamoudou Gassama reçoit la nationalité française ainsi qu’un poste au sein des pompiers de Paris. Ce dernier reçoit des prix un peu partout et fait le tour des plateaux médias. Problème, cette soudaine visibilité aurait occulté l’autre exploit d’un pompier. C’est en tout cas ce qu’a récemment assuré Grégoire de Fournas, conseiller départemental Rassemblement national au mois d’août dernier sur les réseaux sociaux. Selon son poste, ce pompier aurait escaladé à mains nues la façade d’un immeuble afin d’aller sauver une femme dont l’appartement était en train de brûler. Cependant, ce pompier étant français, les médias auraient décidé de « boycotter » cette information. « Comme il ne s’appelle pas Mamoudou, tout le monde s’en fout ! » affirme-t-il ainsi.

Problème ? Le sauvetage de ce pompier date du mois d’août 2017, soit un an environ avant l’intervention de Mamoudou Gassama. Pire encore, son exploit a bel et bien été relayé dans la presse, régionale notamment, puisque le Midi Libre où encore la Lozère nouvelle ont écrit un papier dessus. Le web s’en est également occupé avec l’E-Metropolitain. Enfin, au mois de janvier 2018, ce dernier a reçu une médaille de la part de la préfecture de Lozère afin de récompenser le courage dont ce dernier a fait preuve. Une tentative de récupération politique que beaucoup ont alors critiqué.

Commentaires

Commentaires du site 0