Ségolène Royal : elle se confie sur la trahison de Hollande

Ségolène Royal : elle se confie sur la trahison de Hollande

L’ancienne ministre revient dans un livre paru ce mercredi, sur les années passées aux côtés de François Hollande et évoque enfin ses sentiments vis-à-vis de la trahison de l’ancien président.

Syrie : des casques blancs exfiltrés par le Canada et le Royaume-Uni

L’ancienne ministre socialiste et candidate malheureuse de l’élection présidentielle de 2007,  a commis cette semaine, un nouvel ouvrage ; « Ce que je peux enfin vous dire ». Un livre dans lequel elle lève le voile sur le monde politique français un « club de garçons misogynes » et brise le silence des années de machisme et de sexisme, témoignant des difficultés et des humiliations qu’elle a subies dans sa carrière politique parce qu’elle était une femme. Des souvenirs et des blessures parfois difficiles à évoquer, raconte t-elle.

Et on la croit volontiers puisqu’elle évoque également la trahison de François Hollande, qui l’a quittée « pour une femme de dix ans plus jeune ». Ségolène peut enfin nous dire toute la « souffrance encaissée sans broncher » d’avoir été aussi lâchement abandonnée après près de 30 ans de vie commune. « C’est trop compliqué » avait avancé comme excuse Hollande pour la tenir écartée du devant de la scène au cours de sa victoire aux présidentielles en 2012.

Aujourd’hui, l’Ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique, a choisi de panser ses  « blessures » et de se « tourner vers un autre futur ».

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 2 semaines

    Ségolène n’exagère-t-elle pas un peu? C’est difficile de croire que Francois Hollande puisse faire partie de club de garcons misogynes. Il n’a pas l’air et ce n’est pas non plus sa nature. Si tel n’est pas le cas, comment Ségolène a pu avoir 4 enfants Avec lui et accepter de rentrer dans son gouvernement quand Hollande qui sait attendre est devenu Président de la République par hasard. Si Ségolène veut bien nous dire la vérité, elle dirait que c’est plutôt Dominique de Villpin qui ferait partie du club en question.