Affaire Khashoggi : critiquée par un républicain, l’administration Trump réagit

Affaire Khashoggi : critiquée par un républicain, l’administration Trump réagit

L'affaire Khashoggi n'a pas encore livré tous ses secrets. Alors qu'un sénateur républicain a violemment taclé le pouvoir Trump après avoir rencontré la patronne de la CIA, le ministre de la défense a pris la parole sur le dossier.

G20 : la discussion entre MBS et Macron qui intrigue

Dans un avion le conduisant à Ottawa où il doit assister à une réunion, James Mattis, ministre américain de la défense s’est exprimé sur le dossier Khashoggi. Alors que le sénateur Bob Corker affirmait hier que le prince héritier Mohammed Ben Salman était forcément impliqué dans l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, Jim Mattis était un peu plus réservé : «Si je dis quelque chose, j’ai besoin de preuves» a-t-il lâché dans un premier temps.

«Je suis convaincu du fait que nous allons trouver d’autres preuves de ce qui s’est passé. Seulement je ne sais pas ce que cela sera, ni qui sera impliqué (…) Quand nous parlerons, ce sera avec l’autorité (…) Je ne veux pas spéculer, tirer des conclusions hâtives, mais nous ne négligeons aucun détail (…) Nous croyons que qui que ce soit qui ait été directement impliqué dans le meurtre de Khashoggi, qui ait ordonné son meurtre, devra rendre des comptes » a poursuivi M. Mattis.

Du côté de la Turquie, la justice a lancé un mandat d’arrêt contre deux proches du prince héritier soupçonnés dans le pays d’avoir planifié le meurtre du journaliste.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Fredo coby Il y a 6 jours

    Si Se te la Russie li tap gentan vin foure bouch li bann coquin

  • Avatar commentaire
    Artemix Il y a 7 jours

    Une opération de cette envergure dans un pays étranger (Turquie) n’ecessite des moyens logistiques et des hommes.Rien ne peut être organisé en Arabie Saoudite sans l’aval de Ben salmane, chercher à le disculper est de la mauvaise foi, les faits sont têtus et attestent de son implication.