Au Sénégal des étudiants sont dans la tourmente après avoir publié une liste d’étudiantes avec leurs contacts qu’ils ont identifié comme des « filles faciles ».L’histoire se produit au Sénégal. Ils sont étudiants et sont au nombre de 04. Ils avaient créé un groupe whatsapp qui leur servait à diffuser les contacts et noms de plus de deux cents filles à qui ils demandaient par la suite des faveurs sexu3lles à en croire les confidences d’une procureure. Malheur à eux, la liste a été rendue public en Novembre et s’est retrouvé sur les réseaux sociaux et plusieurs filles dont les noms figurent sur cette liste ont décidé d’aller en justice. Une soixantaine pour être plus précis.

Il faut préciser que dans le lot, certaines filles qui n’avait pas atteint la majorité ont par la suite commencé à recevoir des images obscènes et des appels dérangeants.

Emprisonnement ferme

Ce groupe d’étudiants qui est aujourd’hui dans le viseur de la justice au motif de « collecte illégale de données » risque gros selon des sources concordantes. Le code pénal sénégalais réprime ce genre de délit avec une peine qui va parfois jusqu’à deux ans de prison ferme. Ils seront fixé sur leur sort le 12 Décembre prochain, date de la mise en délibéré.

Ce qu’il faut déjà retenir c’est que le parquet a requis ce vendredi 07 Décembre la prison ferme pour 3 des mis en causes dans cette affaire. Douze mois d’emprisonnement dont 3 fermes.

2 Commentaires

    • plutot…c’est allomann…qui est le mac…!!

      Moi je suis à cambéréne…tres rigoriste..en terme de moeurs..

      Chez nous on ne fume pas..on ne drague pas…pas de mini jupe..pas d’alcool..

      Allomann..est à la gueule tapée dans la médina…avec les baye fall..et tiantacoune..et les miliciens de kara(les cousins de agadjavi)..

      A partir de 20h..si tu vas sur la vdn..tu verras allaomann..en action

Répondre à aziz Annuler la réponse

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire