Une amende record. En effet, c’est hier que la CNIL, l’autorité française chargée de la protection des données privées sur internet, a décidé de frapper fort en condamnant Google à une amende de 50 millions d’euros. En cause ? L’insuffisance des explications du géant 2.0 concernant la gestion des données des utilisateurs et sa gestion abusive des publicités personnalisées.

Loading...

Google, condamné à une amende record

Dans les faits, Google proposerait bien des explications concernant le traitement des données à l’utilisateur, mais celles-ci seraient particulièrement bien cachées. « Il faut parfois jusqu’à cinq clics pour accéder à une information » assure par exemple la CNIL, qui estime que jamais les utilisateurs n’iront jusque-là pour obtenir ce qu’ils souhaitent trouver. L’utilisation d’une case pré-cochée concernant l’affichage de publicités personnalisées a également été pointé du doigt par le gendarme français. De son côté, Google a réagi en assurant avoir pris note de la décision du CNIL et assure « étudier la décision », ajoutant au passage être prêt à répondre aux attentes des utilisateurs en matière de transparence et de bonne gestion des données privées.

Outre l’aspect financier, cette décision pourrait également avoir un impact politique. En effet, Donald Trump est connu pour ses prises de positions relativement dures à l’encontre des entités allant à l’encontre des intérêts américains. Google étant une entreprise américaine, générant d’importants profits et revenus, il est envisageable que Trump profite de l’occasion pour mener une nouvelle croisade contre l’Union européenne avec qui il est en froid depuis son arrivée au pouvoir. Cela reviendrait toutefois à revenir sur ses positions concernant les géants de la tech’ et Google notamment, qu’il ne porte pas spécialement dans son cœur.

Trump ne porte pas Google en haute estime

En effet, depuis des mois, Trump accuse les réseaux sociaux et Google d’œuvrer en faveur des démocrates en jouant sur les résultats de recherches des internautes. Des accusations qui, à l’époque, avaient passablement énervé le premier moteur de recherche au monde. En effet, le porte-parole de la firme avait assuré que jamais Google n’avait agi de la sorte, leur objectif étant simplement de proposer le résultat le plus pertinent à l’utilisateur. « Notre but est de nous assurer que les utilisateurs qui tapent une recherche dans la fenêtre Recherche de Google reçoivent le résultat le plus pertinent en quelques secondes ».

Voir les commentaires