Les élections législatives auront lieu le 28 avril prochain. Sur la ligne de départ, l’opposition et les blocs politiques de la mouvance présidentielle. Alors qu’il intervenait ce weekend à Porto-Novo, Candide Azannaï, le président du parti Restaurer l’espoir a promis une cuisante défaite à ces formations politiques fidèles à Patrice Talon.  A l’en croire, elles ne récolteront aucune voix et il se tiendra prêt pour leur barrer la route s’ils songeaient à frauder. « Ils ne peuvent pas voler.C’est moi l’expert qui les aide. Je ne vais pas les aider. Je ne les aiderai pas. Je sais comment ils font. Je leur donnais le code. Je ne leur donnerai plus. Je ne leur donnerai pas la main » a-t-il déclaré en langue locale fongbé.

Loading...

Mettre à genoux la Rupture

Le leader de Restaurer l’Espoir a demandé aux militants d’accepter l’argent de ces blocs politiques mais de ne jamais voter pour eux. « Nous devons honnir le gouvernement et la politique de Patrice Talon » a-t-il poursuivi. La  Rupture doit être mise à genoux au soir du 28 avril martèle M Azannaï qui invite les militants à œuvrer pour.

Quand le pouvoir aura perdu ces élections, Patrice Talon ne pourra plus faire ce qu’il veut du pays sans une once de peur estime Candide Azannai qui a  dénoncé par ailleurs, la campagne précoce que font les leaders de la mouvance au mépris des lois de la République.

Voir les commentaires

31 Commentaires

  1. C’est parceque Monsieur AZANNAI n’a pas accepté de continuer à siéger au gouvernement de Talon comme les autres (Koukpaki, Sacca Lafia et les autres) malgré les dérives antidémocratiques, les lois liberticides et le pillage systematique dans le pays, qu’il serait mauvais? Je dis non. Il est vrai qu’à chaque fois il rompt ses alliances d’hier. C’est ce qu’il y a de noble en lui. C’est un homme de conviction. Cela veut dire que dès que ses alliés s’en prennent à tourner dos à la parole donnée au départ et s’engagent visiblement à rouler le peuple dans la farine, il s’en va. C’est ainsi que cela doit être, si l’on est pas un opportuniste qui veut se servir de tout bois pour atteindre ses intérêts personnels au détriment de l’intérêt général. C’est le contraire que nous tous nous dénoncons.
    Talon et sa bande malmène le pays depuis 3 ans. Azannai aurait pu rester avec eux et jouir des conforts et autres avantages liés à la fonction de ministre, mais il a quitté le gouvernement après quelque mois seulement, dès que l’orientation adoptée par Talon n’est plus ce qu’il a promis au peuple. Saluons au moins l’honnêteté et la constance d’Azannai dans la conviction. Rares sont les hommes politiques béninois qui présentent une telle qualité. Ils ferment les yeux pour bouffer sans plus tenir compte des aspirations des populations.

  2. Ce monsieur est un modèle! Il ne court pas derrière les portefeuilles ministérielles! Il a des convictions qu’il défend. Quand ça ne va pas il a le courage de déposer le tablier. Il ne fait pas de l’hypocrisie. LONGUE VIE A LUI.

  3. aucune sagesse! on se vante ainsi pour des actes aussi indignes! fier de tricher? fier de contribuer a la fraude?? muvais acteur politique, meme si jaime pas talon je le prefere de loin devant ce Mr sans respect

  4. Que ceux qui prennent encore la peine d’écouter Azannai lui demandent ce qui l’a fait quitter Talon et avant lui Yayi, les Soglo et bien d’autres…. En réalité ce type est un dangereux sociopathe qui ne s’accommode de personne….
    Personnellement, j’ai encore en mémoire les pas de sénateur d’Azannai un matin d’Avril 2016 aux côtés du nouvel élu. L’homme avait fière allure, le torse bien bombé et la demarche assurée à l’image du guerrier qui exhibe le scalp de ses ennemis au retour d’une campagne militaire. Sauf que l’ennemi ici n’est rien d’’autre que le sortant d’alors dont, ironie du sort, le Samourai de Joncquet fut l’un des tout premiers collaborateurs avant de claquer la porte quelques mois plus tard comme il en a l’habitude. Il n’hésitera pas d’ailleurs à traiter celui-ci de bâ.tard devant les cameras du monde entier et aurait sans doute essuyé la foudre de son ex mentor n’eût été la résistance des populations de Zogbo qui se sont erigées en bouclier pour empêcher son interpellation. Il faut dire qu’en terme de félonie, Azannai a un CV plutôt bien pimenté. Dans ce régistre, on se souvient de sa rupture non moins tonitruante d’avec les Soglo, après avoir été longtemps le porte serviette de maman.
    L’habitude étant une seconde nature et comme il est dans l’ADN du chat de miauler, revoilà notre expert autoproclamé en fraudes électorales venir nous dépeindre encore en noir le fétiche qu’il a activement contribué à ériger sans pour autant prendre la peine de dire à ses électeurs d’où vient la pomme de discorde. En réalité Azannai ne fait que détruire ce qu’il a bâti de ses propres mains pour le substituer à un autre qu’il s’emploiera plus tard à deconstruire avec la meme vigueur. C’est un névrosé recessif. Que ceux qui ont du temps à perdre continuent de prêter oreille attentive aux logorhées d’Azannai. Pour nous, il est temps qu’il paie pour ses nombreux errements politiques et plaise au ciel, il rejoindra au soir du 28 Avril le garage des espèces en voie de disparition de son genre.

  5. Cet ”Azannaï” devrait avoir honte. C’est surtout à cause de ses propos d’antan que j’ai voté pour Talon. Et il démissionne quelques jours après sa nomination, pour nous prouver qu’il est saint ou quoi? Moi personnellement, je le connais déjà et il ne peut plus me duper avec ses paroles mielleuses. Wait and see. Il n’est pas fatigué de faire la politique ? On veut désormais les jeunes au parlement. Il ferait mieux de laisser le jeune Mitokpè aller battre campagne et seul. Le second nom de Dieu c’est le temps

  6. Azanai , comme ahouevouebla , l’ un est le tripatouilleur , l’autre mr le coffre fort , la ” casseta ” tous les deux des pourris ; procureur spécial , tu ne peux pas trouver quelque chose à leur coller , et les condamner á 20 ans de prison comme tu en as l’habitude ?

  7. Si je m’en tiens a cette declaration, il reconnait qu’il a participé au pillage de ce pays.
    Et il pense simplement se dedouaner en venant nous dire qu’il sait que les gens volent..c’est trop facile ça.
    On ne veut plus voir ces gens au parlement.

  8. AZANNAÏ est un mauvais acteur politique. Il devrait disparaître de la scène politique après tout ce qu’il a dit pour élection de Patrice TALON.

    Comment à chaque élection, un homme vient nous dire une chose et son contraire, et on va le prendre au sérieux????

    Si les béninois ne commencent pas, par mettre ces catégories de personnes au rebut, on ne peut jamais cesser d’avoir des surprises du genre Patrice TALON.

    La politique c’est d’abord la crédibilité de l’homme qui se propose servir le peuple.
    Autant AZANNAÏ n’est plus crédible pour faire la politique au Bénin, autant Patrice TALON est disqualifié à tout point de vue pour prétendre s’occuper de la gestion des affaires publiques.

    Si le peuple béninois n’arrive pas à faire cette analyse, notre misère a encore de beau jours devant nous.

      • Au lieu d’aller voir celui qui a organise des groupes d’escrocs pour spollier les populations pour financer ses campagnes et du coup appauvri les populations vous etes la a niaiser et a attaquer celui qui n’en a pour rien juste par simple haine parce qu’il a eu le courage de fermer le robinet. C’est juste triste!!

  9. De quel code parle t-il? Est – ce lui qui aurait empêché la victoire de L Zinsou en 2016? Qu’il aille à plus loin en nous disant ses manœuvres. S’il devait y avoir une quelconque correction, ce n’est jamais trop tard.

  10. Il se déclare expert des fraudes électorales. Si il est appelé à s’expliquer devant la justice des énergumènes vont se lever et faire du bruit. Il peut déjà être condamné pour ça..! On verra comment ça vas se passer aux législatives, je doute fort qu’il ai 10%..!

  11. égo,surdimentionné…et peut etre…une pathologie..qui relève de la psy….notre azanai..!!!

    Son fond de commerce..est le chantage..politique par la manipulation…de ceux là..qui n’ont pas un esprit de discernement…c’est à dire la populace….

    je pense..que azanai se sur estime..et se croit propriétaire de s électeurs de cotonou

    En dehors de cotonou…je me demande..qui votera re..pour rassembler les 10%

    Je crois enfin que azanai n’est pas réaliste..et sera déçu le soir..du 28 avril…si entre temps..la criet..ne va pas lui coller une histoire….sortie du laboratoire rupturienne..

  12. « Ils ne peuvent pas voler.C’est moi l’expert qui les aide. Je ne vais pas les aider. Je ne les aiderai pas. Je sais comment ils font. Je leur donnais le code. Je ne leur donnerai plus. Je ne leur donnerai pas la main » Pour avoir dit ça, Azannaï doit etre presenté au Procureur de la republique METONOU.Vous nous avez indiqué pendant tout le temps l’homme qu’il faut choisir à la tete du pays et maintenant, vous devoilez les secrets de la tricherie.Ok !!! on verra bien Bandit de jonquet Carré 100.
    Votre Professeur Denis AMOUSSOU YéYé ne croyait mieux le dit SAMOURAï de Jonquet.

    • Je pouvais commenter à condition que si la libre expression revenait au Bénin. Je le répète de nouveau

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom