En France, la famille des Le Pen, bien que très critiquée, reste à la tête du mouvement de l’extrême droite et ce, depuis près de quarante ans maintenant. Une longévité qui impressionne, d’autant plus que les relations entre tous n’ont jamais été des plus tendres.Lundi soir, un documentaire exceptionnel retraçant la dynastie des Le Pen, sera diffusé à partir de 20h50, sur la chaîne d’infirmation, BFM TV. Ce documentaire, intitulé «Le Pen : secrets, pardons et trahisons», reviendra notamment sur les relations entretenues par Jean-Marie Le Pen, ancien patron du Front national, et sa fille, Marine.

Philippot se lâche sur les Le Pen

Interrogé à ce sujet, Florian Philippot, ancien numéro 2 du Front national et désormais à la tête de son propre parti, a accepté de se livrer. Son témoignage débute ainsi par sa toute première rencontre avec Marion-Maréchal Le Pen, petite-fille de Jean-Marie Le Pen, qui lui aurait ainsi assuré avoir entendu des rumeurs, selon lesquelles il aurait osé critiquer son aîné, chose qu’elle n’accepterait jamais. Toutefois, face à tant de véhémence, Philippot lui aurait assuré qu’il était bien trop subtil pour se brûler les ailes de la sorte.

Il bifurquera ensuite vers une anecdote qui semble, aujourd’hui encore, le faire sourire. À l’époque, Jean-Marie Le Pen est encore membre du FN et souhaite même poster une courte vidéo sur le site web du parti politique.  Sentant le bad-buzz à plein nez, Philippot et Marine Le Pen décident alors d’orchestrer un faux plantage de site afin que la vidéo ne soit pas publiée. « Du vendredi au dimanche soir, vous aviez un message d’erreur sur le site du Front national et en fait, c’était nous-mêmes qui l’avions planté » se remémore-t-il, avant d’affirmer que Jean-Marie Le Pen avait finalement abandonné l’idée de sa vidéo en voyant que rien ne bougeait.

Marion-Maréchal Le Pen, elle aussi critiquée

Décontenancé face aux relations entretenues par toute cette famille, Philippot tente cependant de garder le cap. L’un des pires moments ? Le 1er mai lorsque Jean-Marie Le Pen fait la Une des médias, revêtu de son long manteau rouge éclatant. «Catastrophique de A à Z», s’agace-t-il, avant d’assurer que l’un des moments les plus difficiles de sa carrière fut celui d’évincer le créateur du FN de son propre parti. Terrorisés, les cadres du FN ne savaient pas comment s’y prendre. «Pas question de l’ouvrir contre Jean-Marie Le Pen.» confirme-t-il d’ailleurs. Autre point de discorde ? Ne portant visiblement pas Marion-Maréchal Le Pen dans son cœur, trop réactionnaire à son goût, Philippot aurait souhaité que celle-ci rencontre plus de difficultés dans son ascension politique, un peu trop facilitée selon lui par sa tante, Marine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom