Deux nouveaux cas de fièvre hémorragique à virus Lassa ont été enregistrés dans le nord du pays. Le ministre de la santé Benjamin Hounkpatin a confirmé l’information au cours d’un point de presse qu’il a animé hier vendredi 04 janvier à Cotonou. La fièvre hémorragique à virus Lassa, on en parle encore au Bénin. Le pays a enregistré deux nouveaux cas dans sa partie septentrionale. Selon le ministre de la santé qui animait hier vendredi un point de presse à ce propos, le premier cas est un jeune cultivateur  de 22 ans qui a été en contact avec la première patiente confirmée à Parakou parce l’ayant transporté du Nigéria à Parakou pour les soins. Les personnes ayant eu des contacts avec ce malade sont au nombre de 8 et sont actuellement suivies rassure le ministre.

La deuxième patiente « est la conjointe du malade que nous venons de décrire. Agée de 18 ans environ, apprentie couturière, elle vivait avec son conjoint au Nigéria et elle l’a suivi pour revenir dans leur village natal. Le 02 janvier 2019  elle a présenté une fièvre accompagnée de vomissement, de maux de tête et de fatigue intense. Son sang a été prélevé pour des analyses au laboratoire. Mais en attendant les résultats elle est déjà sous le traitement spécifique au centre de traitement des fièvres hémorragiques virales de Natitingou » informe Benjamin Hounkpatin. Il a par ailleurs rassuré les populations béninoises quant aux mesures prises pour contrôler le mal. La situation est selon lui, sous contrôle et nul n’a le droit de céder à la panique fait-il savoir.

Ils vont tous bien

Le ministre invite les béninois à poursuivre avec un strict respect l’application des mesures de prévention, notamment les règles d’hygiène que préconisent les nombreux messages de sensibilisation qui passent au niveau des organes de presse et dans la communauté. En ce qui concerne les cas confirmés par le laboratoire, ils vont tous bien et sont sous traitements. «  Nous attendons les résultats de contrôle pour laisser rentrer cinq familles à la fin de cette semaine. Les activités de riposte se poursuivent et la prise en charge des patients est assurée » a déclaré le ministre.

Pour rappel, la fièvre hémorragique à virus Lassa est réapparue au Bénin le 07 décembre 2018.15 cas ont été enregistrés depuis lors,dont 6 confirmés. 2 cas probables et 7 cas suspects dont les résultats sont négatifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom