En France, Alexandre Benalla a, via son avocat, rendu ses deux passeports diplomatiques. La fin d’un épisode qui, une fois encore, aura mis à mal l’exécutif.L’affaire des passeports d’Alexandre Benalla vient de prendre fin. En effet, ce dernier aurait, selon certaines sources, rendu ses deux passeports diplomatiques à la brigade de la répression de la délinquance contre la personne, par l’intermédiaire de son avocat. Une annonce attendue par l’exécutif.

Benalla aurait redonné ses passeports diplomatiques

En effet, depuis quelques semaines, le nom Benalla est revenu en force du côté des médias. La raison ? Ce dernier s’est reconverti dans le monde des affaires et du consulting, principalement. Voyageant en Afrique notamment, ce dernier a décidé d’y utiliser ses deux passeports diplomatiques. Problème ? Il n’en avait pas le droit. En effet, il lui a été demandé de les rendre peu après qu’il ait été renvoyé. Or, il ne l’a jamais fait, contrairement à ce qu’il a affirmé au cours de son audition au Sénat. D’ailleurs, le Quai d’Orsay lui a demandé à de multiples reprises de les restituer.

Un nouveau coup dur pour l’exécutif qui est alors apparu comme étant incapable de tracer les passeports d’un homme pourtant mis en examen pour « violences volontaires » suite aux événements survenus le 1er mai dernier. À l’époque, Benalla était encore inconnu et travaillait au sein du service de sécurité du président. Participant aux manifestations avec un casque et un brassard de police, ce dernier agresse alors plusieurs manifestants. Les scènes, filmées, sont alors partagées dans toute la France. Reconnu, Benalla devient de fait, le sujet numéro un de l’époque.

La rupture est-elle confirmée ?

Très vite, tout le monde semble alors se renvoyer la balle. Entre le ministère de l’Intérieur, Alexandre Benalla et les autres suspects, difficile d’y voir clair. Aujourd’hui, alors qu’il avait arrêté de faire parler de lui, Benalla est donc revenu sur le devant de la scène. Difficile à cerner pour une partie de la population, ces récentes révélations signées, Mediapart semble avoir confirmé la rupture entre l’homme, l’opinion et l’entourage d’Emmanuel Macron. D’ailleurs, le président lui-même l’a répété à ses homologues l’ayant rencontré dans le cadre de ses affaires, Benalla n’est en rien envoyé par l’Élysée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom