Le Front pour un Sursaut Patriotique (FSP) a effectué sa rentrée politique hier mardi 15 janvier à Cotonou. Les ténors de ce mouvement ont une fois de plus tiré à boulets rouges sur le pouvoir Talon. Le Front pour un Sursaut Patriotique entre dans la nouvelle année avec les mêmes griefs contre le pouvoir de Patrice Talon. A l’occasion de sa rentrée politique hier, les ténors du mouvement ont encore dénoncé le régime actuel qui ignore selon eux, la « misère des pauvres »« Il est apparu de plus en plus, de mieux en mieux que le pouvoir de Talon reste sourd au sort du peuple, à la misère des pauvres et qu’il justifie par là même la légitimité , la noblesse du combat contre lui et son pouvoir , par les travailleurs , par la jeunesse, par toutes les autres organisations de l’opposition » a déclaré Jean Kokou Zounon.

“Rien n’est gagné d’avance”

Pour le porte-parole du FSP, il faut en finir avec la politique de famine, de misère et d’oppression de ce régime. Le mouvement politique  dit soutenir la volonté du peuple qui souhaite sanctionner le pouvoir  actuel lors des prochaines élections législatives . Il invite tout de même le peuple à la vigilance. « Le FSP soutient cette volonté populaire d’arrêter l’autocratie et l’arbitraire en œuvre dans le pays. Il appelle le peuple à la vigilance parce que rien n’est gagné d’avance » a affirmé Nestor Guédénon, secrétaire général du mouvement. La rentrée politique du FSP a été placée sous le thème : « Intensifier les combats pour la défense de la démocratie aujourd’hui comme hier ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom