Les camions gros porteurs doivent à partir de ce mois de janvier 2019 revoir à la baisse la quantité de marchandises à transporter afin de ne pas dépasser plus de 15% de poids limite en cas de surcharge. Dans le cas contraire, ils risquent des amendes et plus selon un communiqué émanant du ministère du transport.

Avant de circuler au Bénin à partir du 1er janvier 2019, les véhicules poids lourds de transport de marchandises doivent se conformer à une nouvelle mesure. Il s’agit de la baisse du poids limite de surcharge toléré qui passe de 20% à 15%. L’information a été portée à leur attention par le ministère des infrastructures et des transports par le biais d’un communiqué datant de ce vendredi 04 janvier 2019. A en croire ce communiqué signé pour le ministre par le directeur du cabinet, Joseph Ahissou, l’objectif est de mettre en œuvre progressivement le règlement N°14 de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (Uemoa) relatif à l’harmonisation des normes et des procédures du contrôle du gabarit, du poids et de la charge à l’essieu des véhicules poids lourds de transport de marchandises dans les Etats membres de l’espace Uemoa.

Amendes et délestage de la surcharge pour les contrevenants

Le communiqué du ministère tout en informant les transporteurs sur cette modification de la tolérance de surcharge sur les poids limites attire aussi l’attention des transporteurs sur les risques qu’ils encourent en cas de non-respect de cette nouvelle prescription. « (…) les véhicules en infraction dont le gabarit, le poids total autorisé en charge ou la charge à l’essieu sera supérieur aux seuils de tolérance de 15% seront passibles d’une amende avec délestage de la surcharge avant leur mise en route » a indiqué Joseph Ahissou dans son communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire