Walter Onnoghen, le président de la cour suprême du Nigéria est dans l’embarras, il doit comparaître lundi devant un tribunal spécial. La lutte contre la corruption au Nigeria était l’une des promesses phares de campagne du président Muhammudu Buhari. Alors que les élections présidentielles approchent, le plus haut magistrat du pays a été interpellé pour avoir dissimulé une partie de ses avoirs bancaires. C’est un message fort que les autorités nigérianes ont voulu envoyer, comme pour signifier que n’importe quelle personnalité, quelque soit son statut, peut faire l’objet de poursuites judiciaires en cas de fautes.

C’est ce qui est arrivé à Walter Onnoghen, le président de la cour suprême du Nigeria qui a été inculpé samedi pour ne pas avoir déclaré tous ses avoirs bancaires.

Des explications devant un tribunal spécial

Walter Onnoghen devra s’expliquer ce lundi devant une juridiction d’exception composée de 3 juges à Abuja. Il faut dire que l’ambiance est lourde depuis maintenant 3 ans entre le pouvoir judiciaire et le pouvoir exécutif. Certaines  personnalités du monde judiciaire ont fait l’objet d’interpellations. Il est reproché au président de la cour suprême de détenir plusieurs comptes bancaires en dollars et livres sterling. Onnoghen a ainsi enfreint la loi en ne déclarant pas ses différents comptes bancaires.

Voir les commentaires
Loading...

2 Commentaires

  1. C’est ça…le paradoxe dans les systèmes judiciaires en afrique..

    On est pas soi meme propre…et on veut juger..les autres..

    Celà nous interpelle…au benin..avec ce cinéma..de la lutte contre la corruption sélective,ciblée et politique..

  2. hé boda, comment as tu pu faire cela. toutes les personnes que tu as fait condamner justement ou pas t’attendent en prison, ils risquent de finir avec toi. Alors fais attention.
    Vraiment Buhari t’a eu dèh

Répondre à aziz Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom