Suite aux nombreuses critiques liées à ses largesses concernant les fakes news et faux comptes, Facebook a décidé de réagir en annonçant avoir supprimés plusieurs pages et comptes, considérés comme “suspects”.Depuis l’éclatement de l’affaire des fake news, Facebook a promis de lutter de manière plus efficace contre les comptes jugés potentiellement dangereux. Jeudi, le réseau social a d’ailleurs confirmé la suppression de plusieurs pages, groupes et comptes, basés en Russie, au comportement jugé « douteux ».

Facebook lutte activement contre les faux comptes

C’est via un post de blog que, Nathaniel Gleicher, à la tête du département de la cybersécurité du premier réseau social du monde, a confirmé que plusieurs pages, groupes et comptes Facebook et Instagram au comportement fictif, ont été supprimés. Une opération d’envergure menée principalement contre des pages provenant de Russie, mais également d’Ukraine. Nous n’avons pas trouvé de lien entre ces opérations, mais elles ont utilisé des tactiques similaires en créant des réseaux de comptes pour induire les autres en erreur à propos de leur identité et de ce qu’ils faisaient“, a précisé Gleicher, assurant que le travail de Facebook en matière de lutte contre ce genre d’activité, était loin d’être terminé.

Critiqué, Facebook répond à ses détracteurs

Cependant, la firme pourra se targuer d’avoir réussi à mettre en place un véritable système de défense après deux années passées à subir les critiques. En effet, outre le vol et la vente de données de millions de personnes, Facebook a également été épinglé pour ne pas avoir su réagir face à l’ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine de 2016 qui s’est traduite par la création de centaines de faux comptes, diffusant via le service de publicité, de fausses informations susceptibles d’avoir fait changer d’avis des milliers d’électeurs. L’agence média Sputnik a pour sa part dénoncé une chasse aux sorcières après la suppression de 364 pages liées à son activité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire