Les membres de la Commission béninoise des droits de l’homme ont été installés hier jeudi 03 janvier par Sévérin Quenum, ministre de la justice. La cérémonie s’est déroulée au centre de documentation et d’information juridique de la Cour d’appel de Cotonou. Les 11 membres de la Commission béninoise des droits de l’homme sont officiellement installés depuis hier jeudi. Le ministre de la justice qui a présidé la cérémonie leur a rappelé le rôle qui est le leur. « Une institution nationale des droits de l’homme est responsable et à même d’attirer l’attention du gouvernement sur les situations dans lesquelles les droits humains sont violés à travers tout le pays. Elle joue un rôle de conseil auprès des institutions de la République à travers des avis et recommandations  » a-t-il déclaré.

Les commissaires ont aussi pour mission de protéger les droits humains en aidant les victimes de violation de ces droits à ester en justice. Ils peuvent également, de leur propre chef, saisir les tribunaux quand ils constatent des cas de violation des droits de l’homme et éduquer les populations pour qu’elles promeuvent le respect de ces droits.

 «Un sens élevé de responsabilité »

Pour le ministre de la justice ces différentes tâches, exigeront avant tout des commissaires « un sens élevé de responsabilité ». Rappelons que les membres de la commission béninoise des droits de l’homme ont été nommés en conseil des ministres le 28 novembre 2018.Ils prêtent serment un mois plus tard soit le 28 décembre 2018 .Leur installation intervient le jeudi 03 janvier 2018 c’est à dire hier jeudi 03 janvier 2019.

L’organe est composé de deux députés, un journaliste, un magistrat, un avocat, une représentante des associations féminines de défense des droits de la femme, un représentant des syndicats, un représentant des ONG qui défendent les droits de l’homme et un représentant des ONG de défense des droits de l’enfant entre autres. Le bureau de la commission est présidé par Clément Capo Chichi.

4 Commentaires

  1. Une commission de defense des droits de l’homme nommee en conseil des ministres…
    Bientot Amnesty international annexee a la Marina…

    • C’est encore une ruse…du maitre à penser ..des mercredi noirs…et arc en ciel…!!!

      Histoire de couper..l’herbes sous le pied…des vrais..organisation de défense..des droits de l’homme..

      Ou sont les barapapé et autres….qui savent eux…ce que veut dire droit de l’homme..

  2. Une perversion de plus de ce regime qui pietine tous les jours les droits des personnes et les libertes publiques ?
    Cest seulement sous Talon que les commissions de defenses des droits de l’Homme sont des “conseils” du gouvernement par ailleurs liberticide !
    On croit rever !
    Dans sa poursuite de la mise sous controle de toutes les institutions, Talon et son clan vont bientot mettre regenter l’air que nous respirons, sosus pretexte de nous le reveler car nouks ne savons pas que nous respirons 
    A crouler de rire si ce n’etait tragique

  3. Histoire..de donner à manger..à quelques amis triés sur le volet..

    Ceux qui piétinent les droits de l’homme…trainés devant les tribunaux africains…qui envoient des gens en exil…à la pelle..veulent nous parler des droits de l’homme

    On se moque de nous…!!!

Répondre à gombo Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom