Selon les informations du New York Times, le président américain Donald Trump a bel et bien été visé par une enquête du FBI. Donald Trump, dans le viseur du FBI ? En effet, selon un article récemment dévoilé par le New York Times, le bureau fédéral d’investigation aurait enquêté afin de définir si, oui ou non, le président américain travaillait en fait pour le compte de la Russie. Une révélation surprenante, qui tend à prouver que le pays tout entier s’est posé des questions.

Le FBI a bien enquêté sur Donald Trump

Très vite, toutefois, cette enquête a rejoint celle ouverte par le procureur Mueller, portant sur des soupçons de collusion entre le Kremlin et certains des membres de l’entourage de Donald Trump, à l’occasion des présidentielles de 2016. C’est d’ailleurs sur ces suppositions que le FBI commencera de prêt à s’intéresser au cas Trump. En effet, à la suite du départ de James Comey, le directeur de campagne de Trump, en mai 2017, l’enquête s’ouvre et porte sur deux thèmes principaux, le contre-espionnage ainsi que le criminel. Cette double casquette devait notamment permettre de déterminer si, oui ou non, Trump avait délibérément décidé de travailler pour Moscou. Le New York Times ne précise toutefois pas les conclusions de ce rapport.

De son côté, le président Trump lui, n’a toujours pas réagi à ces rumeurs. Il y a toutefois fort à parier qu’il devrait une nouvelle fois invoquer « la chasse aux sorcières » dont il est la victime. Niant catégoriquement toutes les accusations de collusion, le président américain a souvent accusé ses détracteurs de « machination » dont le seul objectif est de dénigrer sa présidence. Toutefois, force est de constater que tout n’est finalement pas si rose, Michael Flynn, son ancien conseiller à la sécurité nationale ayant récemment plaidé coupable concernant des faits supposés de liens et relations entretenues avec de hauts responsables russes.

Trump, une fin de mandat compliquée

Outre ces révélations, le président Trump est également empêtré dans un véritable bras de fer avec le clan Démocrate. En effet, ce dernier souhaite absolument que le budget de l’année 2019 comprenne les 5 milliards de dollars nécessaires à la construction du mur promis à la frontière américano-mexicaine. Un ensemble de mauvaises nouvelles qui devraient faire des dernières années du mandat du président américain, une véritable lutte, les démocrates ayant réussi à reprendre la Chambre des représentants. Sachant que ces derniers ne comptent rien lui céder, de nombreux sujets pourraient ainsi être remis au centre des débats…

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire