La tension est encore montée d’un cran au Venezuela où Juan Guaido, président par intérim autoproclamé, a confirmé qu’il n’excluait pas de demander une intervention militaire américaine afin de forcer le départ de Nicolás Maduro. S’il reconnaît une épineuse question, son objectif de tout faire pour son pays a été clairement affiché.

Loading...

Guaido envisage l’intervention américaine

La raison ? Si l’idée de voir des militaires américains débarquer du côté de Caracas semblait encore impossible il y a de ça quelques jours, le fait que Maduro ait bloqué une première cargaison à faire pencher la balance. En effet, c’est du côté de Cucuta, en Colombie, que celle-ci a été affrétée. Toutefois, Maduro a assuré vouloir refuser toute aide étrangère. « Le Venezuela ne va pas tolérer le show de la prétendue aide humanitaire, car nous ne sommes pas des mendiants » a-t-il récemment expliqué, pointant du doigt le cheval de Troie américain.

En proie à la plus grave crise économique, sociale et politique de son histoire, le Venezuela est peu à peu en train de sombrer. C’est donc à ce titre que Guaido estime légitime l’aide américaine. Selon lui, aider ses concitoyens avec les premières nécessités ne relève pas de la politique, mais de l’humain. « Nous ferons tout ce que nous pourrons de manière souveraine, autonome, pour parvenir à la fin de l’usurpation au gouvernement de transition et à des élections libres ».

L’aide humanitaire, nouveau point de discorde

Aujourd’hui, si l’aide humanitaire est stockée du côté de Cucuta, une seconde cargaison devrait bientôt être livrée. À cela, une troisième cargaison devrait être stockée du côté du Brésil ainsi qu’une quatrième, sur une île des Caraïbes qu’il reste encore à déterminer. Une aide indispensable selon le clan Guaido. Interrogé à ce sujet, Lester Toledo, député nommé coordinateur international de l’aide d’urgence a ainsi confirmé qu’il s’agissait des « premières gouttes avant un tsunami d’aide humanitaire ». L’armée elle, toujours du côté de Maduro, continue de faire la sourde oreille et obéit toujours aux ordres de celui qu’elle considère comme son chef légitime. Un nouveau bras de fer est donc engagé entre les deux hommes.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom