Le ton monte entre l’Italie et la France. Depuis plusieurs semaines, les dirigeants italiens prennent des positions ouvertement contre la France. On se rappelle encore des interventions choc du ministre de l’intérieur, Matteo Salvini qui, à chaque fois qu’il en a l’occasion, critiquait le gouvernement. Mais ces dernières semaines, les choses ont pris une autre tournure. En effet, au cours d’une récente intervention, le vice-président du Conseil italien, Luigi Di Maio, a affiché une position osée concernant la monnaie commune de plusieurs colonies française, le Franc CFA.

Loading...

Il n’avait pas hésité à pointer du doigt la France, l’accusant d’être responsable de l’aggravation de la crise migratoire. Une sortie qui n’a pas été du goût des autorités françaises comme on peut bien s’imaginer. Quelques jours plus tard, le même dirigeant italien, leader du mouvement 5 étoiles, rencontrait les gilets jaunes.

Réaction forte de la France

Cette série d’événements a semble-t-il poussé les autorités françaises à réagir. Selon des sources concordantes, le porte parole du ministères français des affaires étrangères a affirmé dans un communiqué que “Les dernières ingérences constituent une provocation supplémentaire et inacceptable“. Pour cela, la France a pris l’option de rappeler son ambassadeur en Italie.

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. Par rapport au Franc CFA, les Italiens ont le courage et l’honnêteté de dire tout haut ce que tous les autres Européens pensent tout bas.
    Quant à leur immixtion dans le dossier “gilets jaunes”, nos chers gouvernants français doivent souffrir qu’on leur fasse goûter à un millième des incongruités qu’ils soutiennent avec fracas au Venezuela.
    Quelle inconséquence de leur part!!!!!

  2. Je pense qu’il a été rappelé pour préparer sa demande de retraite anticipée ..Voilà une première baisse des dépenses de l’état .

Répondre à AC . COBRA Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom