Après son passage à la tête des Usa, l’ancien Président Obama continue de faire parler de lui. Récemment, il a participé à une discussion à bâtons rompus avec les jeunes des minorités sur plusieurs sujets qui ont trait aux enjeux de la jeunesse américaine. Au cours d’un échange avec les jeunes, l’ancien Président Barack Obama qui jouit encore d’une bonne cote auprès des américains était accompagné à l’occasion de Stephen Curry.

Il faut préciser que cette sortie de l’ancien président américain coïncidait également avec le cinquième anniversaire de l’Alliance Obama, My Brother’s Keeper Alliance. A cette occasion les deux orateurs se sont prononcés sur plusieurs sujets. Le Président Obama au cours intervention a exposé la manière dont la société conçoit la réussite de nos jours et n’a pas caché son opinion sur le sujet mais aussi sur la confiance en soi.

“(…) notre valeur se mesure à combien d’argent nous avons”

La réussite de nos jours est évalué par rapport aux biens que des personnes possèdent et à leurs positions sociales. C’est en tout cas ce que pense l’ancien Président Barack Obama qui a dit tout le mal de ce qu’il pensait de cette perception. “Nous vivons dans une culture où notre valeur se mesure à combien d’argent nous avons et quelle est notre renommée“, lance le président Obama qui va ajouter quelques instants plus tard que tout cela ne donne pas la confiance en soi. “Je connais beaucoup de gens riches qui sont tous foirés“, a-t-il confié.

Pour appuyer ses propos, l’ancien Président Obama prend l’exemple des stars du hip-hop. A en croire le président Obama qui estime que ces derniers ne sont pas confiants concernant leur situation financière, ils n’ont pas besoin d’être entourés de beaucoup de femmes. «Si vous êtes vraiment confiant quant à votre situation financière, vous ne porterez probablement pas une chaîne de 8 kilos autour du cou. Si vous êtes très confiant quant à votre sexualité, vous n’êtes pas obligé d’avoir huit femmes autour de vous. ”, déclare Barack Obama.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire