Les agents de la mairie de Pobé ne sont pas contents. L’objet de leur colère : la diminution de leurs primes et indemnités consacrée par le projet de budget primitif gestion 2019 de la commune. Ce lundi ils ont lu une motion pour protester contre cet état de chose à la cérémonie des couleurs. Pour Honoré Chégbé, leur porte-parole, le conseil municipal s’est lancé  depuis 2016 dans une politique de suppression de leurs droits acquis.

Une série de droits supprimée

Déjà en 2016, l’actuel conseil communal avait supprimé les assurances maladies dont bénéficiait le personnel. En 2017 il est revenu à la charge. Cette fois ci, ce sont les  lignes budgétaires relatives à la formation du personnel et aux prises en charge qui ont été supprimées. En 2018 les travailleurs de la mairie ne pouvaient plus utiliser les téléphones corporate , le conseil ayant supprimé cet avantage. Cette année, l’objectif visé est d’ôter au personnel  les primes et indemnités accuse Honoré Chégbé.

A travers cette motion, les travailleurs de la mairie de Pobè disent non à toute diminution de leurs primes et indemnités poursuit t-il. Ils rejettent également les promesses qui annoncent le rétablissement de ces droits amputés dans le collectif budgétaire.  C’est le premier adjoint au maire de la commune qui a reçu la motion des protestataires. Joshua Laliyi a promis de rendre compte à l’autorité.

1 COMMENTAIRE

  1. En voilà un qui fait un travail de bon gestionnaire à la tête de la municipalité de Pobè.
    Que produit les agents salariés de cette municipalité pour exiger des avantages et privilèges sur le dos de la collectivité ???
    Posez-vous la question ???
    Je passais
    Le Plombier

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom