Après son communiqué publié hier, l’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN) continue de protester contre les raisons évoquées par le ministre de l’intérieur pour justifier la non-délivrance du récépissé de conformité à la nouvelle charte des partis politiques. Le parti défend avoir rempli toutes les conditions et dénonce une manœuvre en violation de la loi.

Le porte-parole et le conseiller juridique du parti de l’honorable Claudine Prudencio étaient face à la presse ce vendredi 15 février 2019 au siège du parti. A l’occasion, ils se sont indignés contre les déclarations du ministre Sacca Lafia au sujet du rejet des dossiers des 10 partis politiques demandeurs de récépissé de conformité à la nouvelle charte.

Selon le porte-parole et secrétariat général adjoint Gildas Aïzannon, «rien d’objectif et de crédible» ne bloque la délivrance du récépissé à l’UDBN. Il rappelle que c’est depuis le 31 octobre 2018 que l’UDBN a déposé son dossier et que le parti a observé tout ce que lui a demandé le ministère pour corriger ce qu’il estimait pas clair dans le dossier. «Les services du ministère ont fait appel –le 26 novembre 2018 -comme quoi, il y a des pièces qui ne sont pas claires. Ce qui a été corrigé» confie le conseiller juridique Paulin Vissoh.

Le ministère de l’intérieur dans l’illégalité ?

D’après les explications du conseiller juridique, le ministère de l’intérieur a violé la loi dans le traitement du dossier de l’UDBN. Il rapporte qu’après le dépôt de leur dossier le 31 octobre, ce n’est que le 7 janvier 2019 que le parti a reçu la lettre de non-conformité alors que cela devrait se faire dans un délai deux de mois au maximum.

C’est selon l’article 22 de la charte qui stipule que si aucune notification n’est faite après le délai de deux mois, le dossier est considéré comme conforme à la loi. L’UDBN a même fait une « sommation interpellative » au Ministre de l’Intérieur le 05 Février 2019 pour demander les raisons de la non délivrance de son récépissé avant de recevoir cette notification de non-conformité, d’après les conférenciers.

Se servir des autres pour couvrir son incapacité ?

Selon eux, le dossier de l’UDBN ne peut pas être mis dans le lot des dossiers entachés d’irrégularités, à moins qu’il y ait anguille sous roche. «N’est-on pas en train de généraliser les problèmes parce que soi-même n’est pas arrivé à se conformer ? » se demande le Sga cité sur un site d’informations béninois. L’UDBN estime que le ministère de l’intérieur veut «faire du rattrapage et montrer que tous les partis sont dans l’illégalité». Mais le parti s’insurge contre. «Nous ne sommes pas d’accord et il faut que chacun joue sa partition» martèle le porte-parole.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

Répondre à scr888 malaysia apk Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom