Ils n’étaient pas loin d’être une petite centaine. En effet, le 5 février dernier, plusieurs dizaines de jeunes membres du parti Les Républicains, ont répondu à l’appel d’Erik Tegner afin de participer à une rencontre avec l’essayiste polémique, Éric Zemmour. Une rencontre qui n’est pas vraiment passée inaperçue.

Loading...

Une réunion LR qui provoque la polémique

Si quelques dents ont effectivement grincé au sein du parti, la frange conservative et identitaire des jeunes LR – directement en lien avec le mouvement « Racines d’avenir » – a reçu la bénédiction de Laurent Wauquiez afin de mettre sur pied cette rencontre. L’occasion pour ces jeunes d’échanger avec l’ancien chroniqueur télé et de le pousser sur certains sujets, comme l’immigration. D’ailleurs, Zemmour n’a pas pu s’empêcher d’adresser un petit tacle à sa nouvelle meilleure ennemie, Hapsatou Sy, avec qui il a eu un échange plus que tendu il y a quelques mois, sur le plateau de l’émission Les Terriens du Dimanche, présentée par Thierry Ardisson.

Ainsi, durant quelques minutes, ce dernier n’a pas hésité à caricaturer les immigrés refusant, selon ses termes, de s’assimiler à la culture française. Afin d’appuyer son propos, il lancera alors une petite phrase qui fera écho, “je veux la nationalité française, mais j’appelle mon fils Mohammed ou Hapsatou…“. Conquise, la salle se met alors à pouffer de rire, l’une des personnes présentes lançant même “Corinne !” afin de pousser la référence encore plus loin. Pour rappel, Zemmour avait proposé à Hapsatou Sy de s’appeler Corinne, un prénom qui lui irait bien et présent selon lui, dans le calendrier des saints chrétien.

Eric Zemmour clashe une nouvelle fois Hapsatou Sy

La polémique qui s’en était suivi avait déferlé sur le monde des médias, opposant deux clans très distincts. Hapsatou Sy, visiblement très choquée et vexée des propos tenus à son égard a d’ailleurs annoncé son départ de l’émission quelques jours plus tard, pas assez soutenue selon elle par ses collègues et son patron, avant de s’envoler au Sénégal le temps de reprendre ses repères, quelques jours, loin du tumulte médiatique. Si elle a menacé de déposer plainte pour “injure à caractère racial”, cette nouvelle référence pourrait la pousser à agir. De son côté, Zemmour lui, est toujours resté sur ses positions, refusant de s’excuser.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom