L’actualité autour du nouveau code électoral et de la nouvelle charte des partis politiques au Bénin, dans le cadre des législatives du 28 avril 2019, cache des dangers pour la Nation, selon le Groupe d’étude et de recherche sur la démocratie et le développement économique et social en Afrique (Gerddes-Afrique). Il appelle à la vigilance.

Dans un communiqué de mise en garde à la classe politique, publié vendredi dernier, ce groupe présidé par Me Sadikou Ayo Alao dit vouloir «attirer l’attention des acteurs politiques du Bénin sur les dangers d’une mise en œuvre parcimonieuse» de ces deux textes. «Il est plus que jamais nécessaire de rester vigilant pour ne pas faire courir des risques inutiles à la Nation» avertit-il.

Gerddes-Afrique invite particulièrement à la veille quant aux deux nouvelles pièces qui font couler beaucoup d’encre et de salive depuis peu. Il s’agit du quitus fiscal et du certificat de conformité des partis. Les questions que pose la délivrance de ces pièces «ne doivent pas être sous-estimées au regard des risques d’exclusion contenus dans lesdits textes».

Doute sur la probité des institutions

Pour Gerddes-Afrique, cette vigilance est encore plus indispensable lorsqu’on sait qu’en matière de probité, outre la Commission électorale nationale autonome (CENA), il est difficile d’être affirmatif s’agissant des autres institutions toutes tendances confondues, compte tenu du «climat de politisation et d’assujettissement avancé que connait le pays».

11 Commentaires

  1. Gerddes-Afrique n’est pas une organisation sérieuse ni crédible. Après avoir entretenu des relations douteuses avec Boni Yayi qu’ils ont soutenu dans ses dérives, ils s’acharnent contre le Président Talon. Ce Code électoral a été adopté par l’Assemblée Nationale et doit donc être mis en œuvre ne vous en déplaise.

  2. Gombo!!
    Je te renvois..à mes posts..depuis 1 an et demi….
    Il suffit d’avoir le courage,et le bon sens..pour savoir que le dessein de totorino…c’est simplement la bonne santé de son holding..

    Le reste..(ses députés,ses inst à lui,et les lois privés)..lui permettent de faire les choses..en toute légalité..

    L’emprisonnement de sabi sira ,de métégnon,ajavon et l’exil forcé ….c’est d’interdire…ceux là..qui ont compris..qu’on nous amène à l’abattoir..

    Enfin…je vous ai prévenu…que la participation de l’opposition aux élections..n’est pas certaine…puisque cette éventualité..est dangereuse pour eux..

    • Nous avons inventé la conf nation…..et tous les peuples nous ont suivi..

      Nous devons inventer aussi…comment gérer des élections en afrique…et celà fera école..

      Par la loi..il faudra..créer..une inst républicaine..autonome permanente…indépendante de l’exécutif…et des autres inst..(le dintélière,et les impots)..sont une une forme de juge et partie…de l’exécutif ..dans l’expression du suffrage universel..

      Vivement…une assemblée nationale..des patriotes..dont les premières taches…seront..l’abrogation de toutes les lois…dispositions réglémentaires,la récupération de tous nos biens..privatiser..et la destitutions..du parrain…et le retour de tous les beninois à l’exil…

      • Aziz écrit et se répond à lui même à 03h22 du matin: complètement cinglé ce bonhomme. Il ne dort pas et erre de forum en forum, de ville en ville, entre Boukoumbé, kalalé, Maïduguri chez ses frères bokoharamistes…
        Tu peux aller te reposer chez MadamPol (erreur de toi si tu pensesavoir à faire une mousso, elle est lourde en bas deh).

        • Gomina..!!
          l’opération wassa wassa…se prépare activement…et stratégiquement et tactiquement ces genres de chose…c’est la nuit que ça se passe..!!!

          Tu vois bien..que les tolégba..se consument tout seul…à godomez…par peur…laissant nos rupturiens tous seuls..!!sans lieu de culte

          ça va etre du lourd…!!

  3. On assiste sentiment , mais surement a un retour en arrière vers les pratiques les plus antidémocratiques de l’ere qui a precede la conference nationale.
    La raison pour laquelle on a cree la CENA pour gérer les elections , c’est éviter que le pouvoir en place ne se serve de l’administration pour se donner des avantages en matière d’elections…
    Avec les deputes godillots que nous avons, tous ces acquis sont jetés a a l’eau…
    Le ministère de l’intérieur, la direction des impôts, comprenez le pouvoir en place, décidants dans les faits qui peut se presenter aux elections (et bien sur avoir des chances de gagner).
    Comment peut on croire a l’impartialité de ces administrations quand on assiste a des redressements fiscaux tailles sur mesure contre les opposants…
    LNT, Me Dossou, Ajavon, l’absence de redressement par Talon et ses entreprises, pour Toko, pour Saley range dans la quasi majorité avec sa Tele recradée, sont les preuves vivantes et palpables de la manipulation du service des impôts a des fins politiques et partisanes..
    Quand le ministère de l’intérieur annonce qu’aucun parti ne pourra se mettre en règle avant le 28/4, il nos prepare a la designation des partis qui peuvent presenter des candidats…
    Nous sommes en plein dans la creation d’une autocratie par des moyens pseudo légaux d’une assemblée illégitime…
    Le regime d’autorisation des partis par le pouvoir en place est un déni de démocratie, comme celui de la selection des candidats par le service des impôts…
    Talon et son clan ache vent de dehire la face démocratique construite dans le sang, avec l’aide de deputes godillots, de juristes sans conscience comme Djogbénou et autres benêts…
    Mais les lois injustes ne s’imposent durablement a aucun peuple, et tous l’edifice autocratiques mis enlace par le clan Talon sera détruit, et le plus tot sera le mieux…

  4. a bla bla, aucun danger, le pays n’est pas en danger, je suis heureux de lire des candidats de la mouvance et de l’opposition qui se sont réjouis d’avoir reçu leur quitus fiscal sans contact physique, c’est la preuve qu’il n’y a pas d’exclusin .Le problème c’est que nos politiciens aiment toujours tricher, contourner la loi, cette fois ci, ils ont à faire à un dur, ils ont des maisons dans chaque commune du Bénin et s’égosillaient, aujourd’hui il faut payer un point barre, l’administration a les données et eux mêmes le savent. Qu’ils ail’ent rapidement payer. Je conseille à Yayi d’aller vite payer au lieu de se promener de maison en maison sinon il risque d’être surpris. ,pareil pour les autres prétendants de la mouvance comme de l’opposition .J’ai l’impression que certains membres influents de la mouvance seront obligés de supplier Talon de mettre la main à la poche pour les aider. ils ont même la chance que c’est sur trois ans, ils allaient mettre 10 ans et je suis sûr que seuls les étudiants iront à l’assemblée car ils ne pourront jamais payer.

    • Même les etudiants, la jeunesse n’a aucune chance a cause de talon et ses députés godillots! Ils vont trouver les 250 millions de caution dans les jupes de ta maman? Votre loi sur l’embauche les as davantage précarisés et plongés dans une insécurité professionnelle profonde

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom