De retour au Gabon après un AVC à Ryad en Arabie Saoudite et une longue convalescence au Maroc, Ali Bongo veut montrer qu’il a repris le contrôle des affaires d’Etat. Le locataire du palais du bord de mer à Libreville a dirigé ce vendredi 29 mars son premier conseil des ministres depuis son retour définitif au bercail. Pour la circonstance, il a été vu dans une vidéo réalisée par la communication présidentielle, tout de blanc vêtu et est apparu en grande forme. Il a encouragé ses collaborateurs à œuvrer au mieux-être des plus démunis.

Ali Bongo lâche Maixent Accrombessi

L’une des décisions phares sorties de ce conseil des ministres est le lâchage de Maixent Accrombessi Nkani par le chef de l’Etat gabonais. Ce gabonais d’origine béninoise (il a d’ailleurs été intronisé chef traditionnel Dah Houndji au Bénin le 17 mars dernier) était l’un des hommes forts du régime gabonais et avait jusqu’ici le titre de Haut Représentant personnel du chef de l’Etat. Le chef de l’Etat a décidé de se séparer de son collaborateur et ami qui était déjà dans son cabinet depuis qu’il était ministre de la défense de son père Omar Bongo. C’est d’ailleurs cette ancienne collaboration au ministère de la défense qui vaut à Maixent Accrombessi d’être aujourd’hui dans le viseur de la justice française pour une affaire de corruption passive. Il aurait en effet perçu des commissions illégales sur un marché de fournitures d’équipements militaires de sept millions d’euros attribué à l’entreprise française Marck. Maixent Accrombessi était aussi très critiqué par l’opposition gabonaise.

L’opposition doute toujours de la santé d’Ali

La vidéo montrant le chef de l’Etat en grande forme ce vendredi n’a toujours pas convaincu l’opposition gabonaise. Celle-ci continue de penser que le président gabonais est diminué et ne possède plus toutes les facultés nécessaires pour diriger le pays. Aussi réclame-t-elle la mise en place d’un comité médical ayant pour mission d’examiner les facultés physiques et intellectuelles du chef de l’Etat. Pour le moment, Ali Bongo paraît plutôt remis de son AVC.

3 Commentaires

  1. A ccrombessi Maixent est mon fils spirituel. Il a ma bénédiction entière. Il est le plus puissant de sa génération en matière d’utilisation des pouvoirs surnaturels dahoméens.
    Il se retire de commun accord avec son frère Ali Bongo, que j’ai vu la semaine dernière. Tout va bien. Bientôt Ping sera un vulgaire pingouin.

    • Celui-là qui a écorché l’image du béninois au gabon est maintenant daaa, une échelle pour mystifier son entourage, et pourquoi pas en politique, avec les ressources énormes extorquées aux gabonais sous prétexte d’une fausse puissance mystique

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom