Le président de la Céna a reconnu au cours d’une sortie médiatique que les dossiers de candidatures de l’Union progressiste (Up) et du Bloc républicain (Br) comportaient des fautes mineures. Cependant, ces fautes ne pouvaient pas motiver le rejet de ces dossiers avait laissé entendre Emmanuel Tiando. Ces déclarations avaient fait dire à certaines opinions que l'(Up) et le (Br) ont bénéficié d’un traitement de faveur.

Loading...
Pour le docteur Sèdami Mèdégan Fagla, une candidate de la liste UP, il n’en est rien. La Céna a traité les dossiers de tous les partis politiques avec la même rigueur. « Il y a eu de l’anticipation, de la préparation, de la rigueur dans le travail qui a été fait. Lorsque la charte des partis politiques a été promulguée le 17 septembre 2018 à l’Union fait la nation, nous avons démarré la collecte des dossiers des membres fondateurs. Nous sommes allés au congrès (…). Après notre congrès, la constitution des dossiers a démarré pour l’enregistrement du parti au ministère de l’intérieur. Cette rigueur a été imprimée par le présidium de l’Union progressiste notamment le président Bruno Amoussou » a-t-elle déclaré dimanche sur l’émission « Cartes sur table » de Océan FM.

L’Up va aider l’opposition à sortir de sa situation délicate

Mme Fagla a par ailleurs rappelé que les décisions de la Céna peuvent être contestées devant la Cour constitutionnelle. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé. Les partis qui s’estimaient lésés ont saisi la haute juridiction qui a rendu un jugement. « Le respect de nos institutions par l’ensemble de la classe politique doit être de mise » fait-elle savoir.

La candidate de l’Up dans la 15e circonscription électorale assure cependant que son parti participera activement à la recherche « de solutions pour aider ceux de l’opposition à sortir de la situation délicate dans laquelle ils se sont mis ». Elle dit avoir confiance aux responsables de l’Up qui participent à cette session  de sortie de crise à l’Assemblée nationale.

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. Qu’elle la ferme celle-là. Comment peut-elle dire le contraire, elle qui a bénéficié de toutes les faveurs du prince depuis qu’il est aux affaires. Alors qu’elle était à la retraite, elle est devenue conseillère spéciale du PR, véhiculée, salaire mirobolant, avec tous les avantages. Dans ces conditions, on ne réfléchit plus. La preuve, dame Christelle Houndonougbo sur BBC. On dirait que les gens, une fois la langue plongée dans la rivière perdent tous sens de l’honneur et de la dignité, et remplace leur cerveau par de la boue. Pauvre de vous.

  2. Encore un intellectuel ___, c’est ce monsieur qui disait qu’il faisait la recherche sur un vaccin contre la drépanocytose, est ce qu’il y a déjà trouvé son fameux vaccin? Il veut faire maintenant la politique du ventre,

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom