L’ancien président américain Barack Obama était en début de semaine à Winnipeg au Canada où il a prononcé un discours lors de sa discussion-conférence au centre Bell MTS. Le 44ème président des Etats-Unis a profité de cette rencontre pour laisser échapper quelques mots sur la gouvernance de son successeur. Sans mentionner le nom de Donald Trump lors de sa prise de parole, Barack Obama a déploré le fait que les politiques publiques soient motivées aux USA et dans le monde par des passions déconnectées des faits.

«nous avons raison et ils ont tort»

«Si nous vivions une crise aujourd’hui, je crains que, du moins aux États-Unis, nous ne puissions peut-être pas trouver une solution qui a du bon sens.» a estimé l’époux de Michelle qui a rappelé la situation qui prévalait au plan mondial sur le plan économique quand il a pris la commande des USA. Pour lui, seules les décisions intelligentes qui reposent sur les faits, la raison, la logique, les preuves et les données scientifiques ont permis de juguler cette crise.

Il a fini cette parenthèse en se demandant le genre de réponse qui serait donnée si une situation pareille se présentait à nouveau. Selon lui, le discours qui est en vogue de nos jours est: «nous avons raison et ils ont tort». Barack Obama a également insisté sur l’importance de la nouvelle génération. Il est revenu longuement sur la nécessité de créer un monde politique plus mesuré et inclusif.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom