La Première dame française, Brigitte Macron désire ouvrir une école. La first lady, elle-même professeure de Lettres désire inscrire son projet dans le cadre d’une initiative socio-éducative, avec pour objectif in fine de sortir de la précarité et de réintroduire sur le marché du travail une tranche d’âge de la population généralement en difficulté.

Loading...

Brigitte Macron s’intéresse aux jeunes adultes sans emploi

Il n’est pas facile d’avoir passé le coach des 23 ans et de se retrouver sans diplôme ou pire sans formation qualifiante. La première Dame, éducatrice dans l’âme pour avoir pendant 29 ans été enseignante de lettres, s’en serait rendu compte à cause, rapporte un média français, de lettres qu’elle recevrait à l’Elysée et provenant pour la plupart de ‘’jeunes adultes’’ de 25 à 30 ans.

Aussi, selon la presse française, Mme Macron avait-elle eu la lumineuse idée de créer un “école” pour « non-diplômés et éloignés de l’emploi ». Une école particulière, puisque rapporte la presse, les “élèves’’ au lieu de payer des frais de scolarité, bénéficieront plutôt d’une bourse  exceptionnelle couvrant non seulement le coût de la formation, une remise à niveau basique en lettres et sciences mais également leur allouera une indemnisation chômage à hauteur du SMIC. Prévue pour ouvrir ses portes en Septembre 2019, elle sera en partie financée par Bernard Arnault de “Louis Vuitton”.

Rien n’aurait filtré sur les conditions d’adhésion, ou même sur des critères de sélection. Mais le projet dans sa phase pilote est pressentie pour être reconduit courant 2020, en cas de succès. Une bouffée d’oxygène pour de jeunes adultes sans emploi et désœuvrés, parce qu’ils auraient raté le coach de l’éducation se voyant condamner à revoir très à la baisse leurs ambitions.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom