Dans la mission de répression systématique des mouvements de protestation contre les élections législatives sans l’opposition du 28 Avril prochain, les agents de la Police républicaine ne feront pas autre chose que de faire peur. C’est une conviction de Me Sadikou Alao à la lumière de confidences reçues de certains policiers.

Loading...

A la faveur de la conférence de presse de Gerddes-Afrique et du Front Démocratique du Salut hier, mercredi 24 avril 2019 à Cotonou, Me Sadikou Alao rapporte que les policiers épousent le combat de la frange de la population béninoise qui réclame des élections législatives inclusives en lieu et place d’un match amical ouvert seulement à ses deux blocs politiques. «Nous avons les mêmes problèmes ; nous comprenons ce qui se passe ; votre combat est juste» lui auraient dit des agents de la Police républicaine.

« Faites comme nos policiers »

A ses dires, ces policiers l’ont rassuré qu’ils ne feront aucun mal à ce peuple. «Ecoutez, nous, on est conscient que vous ; on ne vous frappera pas» rapporte le président de Gerddes-Afrique. « Des policiers me l’ont dit, l’ont dit à d’autres personnes » confie-t-il.

Alors, le reste n’est que de l’intimidation, à l’en croire. Et lorsque ceci devient difficile, le pouvoir peut mettre l’argent en jeu pour appâter ces Béninois opposants à son coup de force. «C’est vrai ; prenez, vous en avez besoin mais faites comme nos policiers qui disent ‘’ […] on nous donne des primes ; nous prendront mais nous, on ne veut pas tuer nos compatriotes’’» conseille Me Sadikou Alao.

Voir les commentaires

12 Commentaires

  1. Le ___ ne sait plus quel mensonge servir pour appâter les “naïfs”. Mais à voir les commentaires, presque tout le monde le connaît déjà comme ___ etc etc etc…Point final.

  2. Un avocat soit disant ? J’hallucine… confidences selon vous c’est quoi ? Même s’il y un effectif pléthorique dans cette corporation, il faut savoir raison garder. Heureusement qu’on est dans un pays démocratique sinon sous la torture vous serez obligé de livrer ceux par respect pour vous et votre rang dans la société vous ont fait ces confidences.
    Cher Maître…

  3. Laissez Alao continuer ses ragots. Les béninois dans leur ensemble finiront par le connaître. Il pense qu’ on peut verser l’acide sur le bénin, ____.

    • Parce que vous souhaiteriez voir la police tirer sur des compatriotes qui manifestent pacifiquement leur mécontentement ? Sachez que les peuples excédés n’ont jamais demandé une quelconque permission pour se faire entendre. À bon entendeur salut

  4. Voilà Sadikou ALAO en en rapporteur, colporteur de ragots provenant de soit-disants policiers?
    Qu’il nous dise ici la suite de son ultimatum adressé à Talon et dont le délai a expiré depuis le 21 avril?

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom