Le lancement de la conférence de Moscou sur la sécurité internationale ce mercredi 24 avril a été l’occasion pour les autorités russes de faire certaines mises au point à l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN). Les collaborateurs de Vladimir Poutine ont demandé à l’organisation de mettre fin à ses activités près des frontières. C’était également le moment pour le gouvernement de déplorer la présentation qui est faite de la Russie.

La Russie, une menace ?

Le général Valéry Guérassimov, chef d’état-major des forces armées de la Fédération de Russie a invité l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) à abandonner ses activités militaires près des frontières de son pays. Pour lui, cette mesure aura pour mérite de «réduire les tensions».

«L’abandon des activités déstabilisantes des forces armées du bloc près des frontières occidentales de Russie ainsi que du déploiement des contingents supplémentaires et des infrastructures militaires dans les pays baltes et de l’Europe orientale […] peuvent constituer une condition importante en faveur d’une baisse des tensions», martèle le responsable militaire.

Avant lui, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou à attirer l’attention des participants à cette huitième édition de la conférence de Moscou sur la mauvaise publicité qui est faite pour son pays. «Le désir de présenter la Russie comme une menace majeure pour l’Occident domine la politique de l’Alliance de l’Atlantique Nord » a fait remarquer l’officiel russe.

1 COMMENTAIRE

  1. Oui c’est bon depuis 1960 mo’ pays était l’ami de l’Union soviétique d’alors avec le feu président Hamed sékou Touré guinée (west africain Conakry ) paix a son âme

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom