Alors que le procès pour fraude fiscale de Dieudonné M’Bala M’Bala se poursuit, ses avocats ont décidé de monter au créneau, assurant que ce procès était intenté pour raisons politiques. Pour rappel, l’humoriste et sa compagne sont accusés par la justice française d’avoir dissimulé par moins d’un million d’euros au fisc.

Loading...

Le procès de Dieudonné, est-il un procès politique ? Des heures durant, Me Sanjay Mirabeau, l’avocat de l’humoriste s’est exprimé au sujet des recours et questions de procédure. Prenant une large place, ce dernier a occupé la première et la seconde journée, poussant les magistrats à ne parler de l’affaire qu’en toute fin d’audience. Selon lui, son client est victime d’une justice à double vitesse et ferait ainsi parti des 5% de la population pour qui la loi ne s’applique pas de la façon dont elle le devrait. Une accusation lancée sans crainte, face aux magistrats.

La politique Valls, pointée du doigt

Selon eux, cela n’est autre que le résultat d’une politique menée à l’encontre de l’humoriste. Depuis 2014 et l’époque Manuel Valls, l’exécutif et la justice ont tout tenté afin d’interdire les spectacles de cet homme si controversé. Dérapages antisémites douteux, provocations, l’humoriste ne fait pas l’unanimité. Vidéo à l’appui, la défense a alors montré à quel point les politiques eux, ne portaient pas Dieudonné dans leurs cœurs. Témoignages, déclarations, le portrait d’un humoriste pointé du doigt par les élus a alors été dépeint, poussant la défense à demander le report de l’audience, l’enquête ayant été bâclée selon eux.

De son côté, le ministère public a eu du mal à garder son calme, visiblement indigné par “l’outrance” de la défense. Selon eux, les avocats de Dieudonné mélangent tout en tentant de transformer ce tribunal de justice, en tribunal politique. Une mise en scène qualifiée de grotesque et pointée du doigt par les magistrats. En fin de journée, l’avocat de la partie plaignante assurera d’ailleurs qu’à l’époque, les élus étaient sensiblement différents de ceux qui le sont aujourd’hui. Résultat, il y a clairement une tentative de politiser un dossier qui “est somme toute, relativement classique“. 

Un procès qui n’avance pas vraiment

Ce ne sera que vers 19h30 que le fond du dossier sera alors évoqué, après plus de 5 heures de débats. De nombreuses questions ont ainsi été posées, notamment en matière de bonne gestion des comptes et de la caisse des spectacles ou encore sur la découverte de centaines de milliers d’euros, en liquide, dans des coffres. Toutefois, les magistrats se sont heurtés à un mur, Noémie Montagne et Dieudonné faisant jouer leur droit au silence. L’audience elle, devrait se poursuivre jusqu’à mercredi.

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. Contrairement à M. Dieudonné M’Bala M’Bala, vous ne semblez pas remettre en cause la Shoah, que vous atrribuez aux “chrétiens francais” : est-ce à dire que la mère de M. M’Bala M’Bala, chrétienne d’origine bretonne, en serait responsable ?

    Ceci étant, le procès en cours vise une fraude fiscale et un abus de biens sociaux : laissez la justice décider si les faits sont avérés.

    De plus, avec moins de 1% de juifs en France, ne surestimez pas le pouvoir que leur accordent les antisémites pathologiques : aucun président français ou américain n’était juif !

  2. Tout le monde entier sait que le lobby sioniste qui dirigent l’Occident en particulier la France et les USA.
    En France on peut tué des noirs ou des arabes on ne va jamais parler d’eux , mais si ne dit pas bonjour ou ramper face à un juif tu deviens un antisémite et on te condamne comme si tu es responsable des morts de Auschwitz , pourtant se sont les chrétiens français qui sont les responsables.

Répondre à Banou El helel Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom