Un appartement de luxe. C’est ce que ce serait offert la famille Sassou-Nguesso avec de l’argent public, directement reversé dans un condo de la Trump Tower de Manhattan, tout proche de Central Park. Grand de 1.767 mètres carrés, l’appartement comporte deux chambres et offre une vue imprenable sur le parc.

Loading...

Enregistré au nom d’une entité intitulée Ecree, cet appartement, acheté en 2014, a été vendu pour la modique somme de 7 millions de dollars américains, en cash. Une organisation, la Global Witness, a récemment décidé d’enquêter sur le sujet et s’est rendue compte que l’achat a été directement supervisé par la fille du président de la République du Congo. Selon les premiers éléments de l’enquête, la transaction elle a été rendue possible après détournement de fonds publics.

Une transaction qui remonte à 2014

Chaque année, des milliers de dollars doivent également être versés à la société du président américain. Toutefois, l’argent versé ne va pas directement dans la poche de Donald Trump, mais est utilisé afin d’assurer la maintenance de l’immeuble. Une affaire qui pourrait jouer de mauvais tour au président Trump, qui n’a pas le droit, en tant que président ou candidat, d’avoir de lien financier direct avec un état tiers. Toutefois, la transaction remontant à 2014, il semble difficile d’imaginer que la moindre loi ait été violée.

Ce n’est pas la première fois qu’un personnage controversé achète un immeuble appartenant à Trump et sa famille. David Bogatin, un vétéran de l’armée soviétique ou encore Jean-Claude Duvalier, le dictateur haïtien, se sont offert un pied-à-terre alors que Felix Sater, ancien associé de Trump, poursuivi en justice, a lui aussi eu un bureau sur place. Pour rappel, si Denis Sassou-Nguesso n’a pas directement acheté d’appartement, son nom rappelle qu’il est l’un des hommes d’État en poste depuis le plus longtemps. Depuis plus de dix ans, ce dernier, ainsi que sa famille, sont d’ailleurs sous le coup d’enquêtes pour corruption, notamment lancées en France.

Le porte-parle du président refuse de commenter la situation

Dans les faits, c’est une société basée à Chypre, dirigée par Claudia Sassou-Nguesso, qui se serait chargée de l’achat. Tout serait parti d’une société brésilienne qui aurait reçu d’importants contrats en République du Congo. L’argent versé suite à la réalisation de l’un de ses contrats aurait ensuite été renvoyé du côté de Chypre, directement au compte de la société dirigée par la fille du président Nguesso. En tout et pour tout, celle-ci aurait bénéficié d’un paiement équivalent à la somme de 20 millions de dollars. Six mois plus tard, le fameux appartement était alors acheté. Interrogé à ce sujet, le porte-parole du président n’a pas souhaité répondre à ces allégations. 

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom