Le président égyptien Abdel-Fattah Al-Sisi était reçu ce Mardi à la Maison Blanche. Il est le premier chef d’Etat arabe à rencontrer Trump après le sommet de la Ligue arabe à Tunis le 30 Mars dernier ; un sommet qui avait fait rejeter unanimement la décision de Washington de reconnaître le plateau du Golan comme territoire israélien. Une visite très appréciée.

“Je pense qu’il fait un excellent travail”

Si le président américain réservait au  président égyptien un accueil chaleureux, il n’en était pas de même pour les membres du Congrès et même du Sénat. C’est que selon la presse américaine, les représentants américains voyaient d’un mauvais œil les libertés que prenaient le chef d’état arabe avec les questions relatives aux Droits de l’homme et notamment les nouvelles propositions d’amendements constitutionnels visant à permettre à Al Sissi de rester en place jusqu’en 2034 , en renforçant « l’influence de l’armée sur le gouvernement, la politique et la société » stipulait en substance une lettre conjointe du Sénat.

Mais pour Donald Trump, « Nous n’avons jamais eu de meilleures relations entre l’Égypte et les États-Unis qu’aujourd’hui » déclarait-il à l’arrivée du Général égyptien, précisant à l’attention de soin hôte ; « je pense qu’il fait un bon travail ». Le président américain ayant été séduit par le soutien de l’Egypte aux efforts de règlement de la crise palestinienne sur la base de solutions bilatéralement acceptées. « De nombreux progrès ont été réalisés de nombreuses manières différentes avec l’Égypte et par l’Égypte » concluait M. Trump.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom