L’ancien président Boni Yayi a reçu une visite particulière hier. Contrairement aux membres de sa famille et amis politiciens à qui la Police oppose un refus d’accès depuis plusieurs jours, l’ancien Président Nicéphore Soglo a pu lui rendre visite hier. A sa sortie, ce dernier a fait cas de son état de santé et est revenu sur le fond de son ”assignation à résidence” déguisée.

Loading...
Le vice-président du Forum des anciens chefs d’Etat et de gouvernement d’Afrique (Forum Afrique) Nicéphore Dieudonné Soglo a pu échanger hier, jeudi 23 mai 2019 avec l’ex-Président de la République du Bénin Thomas Boni Yayi. Il lui a rendu visite en son domicile à Cadjèhoun placé sous surveillance policière depuis le 1er mai 2019 avec une interdiction d’accès à des visiteurs.

De son retour de Cadjèhoun, le président Soglo a eu des échanges fortuits avec ses amis conducteurs de taxi moto communément appelés « zems » rapporte un média béninois. Selon le quotidien, il leur a fait part de l’état de santé de Boni Yayi. « Son moral est au haut niveau et il est en bonne santé ».

 

Encore le Coton

 

Lors des échanges, ces Zems ont cherché à savoir un peu plus sur les raisons de cette résidence surveillée dont Boni Yayi fait objet depuis trois semaines. Des explications du président Soglo, il ressort que l’engagement de Boni Yayi aux côtés des forces politiques de l’opposition et les législatives d’avril 2019 ne sont que la face visible de son différend avec le président Talon.

Le fond du problème « c’est probablement un vieux différend relatif au coton qui est actuellement la source des malheurs de Yayi Boni » rapporte le quotidien. Soglo effectuera une sortie médiatique très bientôt pour revenir sur la question.

Voir les commentaires

13 Commentaires

  1. Mon Avis!
    Merci aux ennemis de la République! Boni Yayi et Soglo ne méritent pas la compassion du peuple béninois, le vrai peuple! Saviez-vous que Boni Yayi avait imposé la liste unique à certaines communes du Bénin! Saviez-vous que Boni Yayi faisait militariser des sites pour empêcher le meeting de ses adversaires politiques à travers ses bras opérationnels? Allez demander aux vrais béninois, ils vous le diront. Qui peut nous dire combien ses déplacements fantaisistes dans les champs de coton sans résultats probants coûtaient à la nation Béninoise? Aujourd’hui sans aucun tapage, le Bénin est premier dans la sous région en matière de production cotonnière! Il est temps d’arrêter l’intoxication. Tout le monde sait que ces deux hommes ne défendent pas les intérêts de la nation. C’est un problème de personne. Ils ont échoué là où leur successeur réussi aujourd’hui. Fini donc l’exposition au soleil de nos parents pour des meetings politiques à longueur de l’année chers anciens présidents.

  2. « Un vieux différend relatif au coton est actuellement la source des malheurs de Yayi Boni ». Et ledit différend, à notre connaissance, n’a fait jusqu’ici l’objet d’aucune plainte ni de poursuite devant les juridictions compétentes du Bénin et pour son règlement on ne trouve rien de mieux qu’un déploiement massif des moyens de l’Etat devant la résidence de celui-ci. C’est-à-dire que dans le « Talonistan » qu’est devenu le Bénin à l’ère de la Rupture, les moyens de l’Etat peuvent être déployés de la manière la plus désinvolte qui soit pour régler des comptes personnels à son enemi, fut-il un ancien chef détat. Et malgré cela, on continue de clamer haut et fort que le Bénin est toujours un Etat de droit.

  3. On voit bien que les actions de violence orchestrées par Yai Boni pour mettre le Bénin à feu et à sang n’ont rien à voir avec la prétendue exclusion de l’opposition des législatives. Au demeurant, c’est Yayi et Soglo qui ont contraint Houndété et Garba Yaya à renier leurs signatures apposées sur le compromis trouvé pour des élections inclusives… C’est donc un différent personnel qui a conduit aux actes de sabotages, incendies, destruction des biens publics et privés auxquels nous avons assisté le 1er mai 2019. “Tout va se savoir donc” et j’invite Talon à sévir avec plus de sévérité pour contrer les véléités de ces irresponsables ex-Présidents du Bénin.

    • Belle analyse Dodjivi! Donc c’est une vieille querelle qui a amené Yayi Boni à vouloir saboter la paix au Bénin. C’est donc une querelle de coton qui a amené Yayi à vouloir destabiliser ce pays. Voilà ce que s’apprêtait Yayi Boni à faire de notre pays à cause d’une querelle de coton. Et il dit qu’il aime son pays.

  4. ah le sapeurs-pompiers a rendu visite au piroman à la sortir il dit que le piroman se porte très bien santé etc et bien depuis qu’il sait faire assigné en résidence surveillée de lui même le peuple retrouve la paix le calme ainsi la santé alors pour l’équilibre des choses qu’il reste encore en résidence surveillée qu’il sait infliger de lui même

  5. Un vieux différend? On dirait des bambins rancuniers… Oh mon Dieu on a fait quoi pour mériter ça ? On se croirait à la maternelle… Et derrière cela on nous parle de mains tendues à l’opposition ? C’est à la fois triste et ridicule…

  6. C’est harchi faux, Soglo dit du n’importe quoi, on veut à chaque fois déplacer le problème comme la rhétorique de l’empoisonnement est lassant, on parle du coton, hors le réel problème c’est Yayi qui veut porter atteinte à la sûreté de l’Etat avec ses _____ de chasseurs.Honte à lui il a la chance que des chefs d’Etats ont intervenu en sa faveur mais s’il récidive,il apprendra à ses dépends.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom