L’élection de Louis Vlavonou au perchoir  de l’Assemblée nationale du Bénin éveille les craintes du professeur Barnabé Gbago. L’ancien doyen de la faculté de droit et de science politique de l’Université d’Abomey-Calavi, dit avoir peur du rôle que pourrait jouer l’élu de la 21e circonscription électorale. « Est-ce que ce n’est pas un homme lige, c’est-à-dire quelqu’un qu’on a mis là pour faire des missions qu’on lui demande » s’interroge l’universitaire qui était récemment sur les plateaux de la chaîne Sikka Tv.

Une allusion au cheval de Troie

L’agrégé des facultés de droit, devenu l’un des contempteurs du régime en place, a par ailleurs fustigé la présence de la police dans les environs du domicile de l’ancien chef de l’Etat Boni Yayi. Pour lui, cet état de chose prouve à suffisance que le président de la République « n’a pas le  comportement qui puisse permettre d’aller vers la paix ».

Il ne faut donc pas se fier aux mots, déduit-il en faisant allusion à la main tendue du chef de l’Etat lors de son adresse à la nation le lundi 20 mai dernier. Tout ce qu’il espère, c’est que ces policiers comme les Troyens, ne laissent pas après leur départ un cheval de Troie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom