Le président Français, le déclarait à la presse nationale ce lundi, l’heure était grave et la menace extrême droite, imminente. S’il est vrai que La RN n’avait jamais pu détenir le pouvoir en France au niveau national, elle avait néanmoins remporté le plus grand nombre de sièges français aux élections européennes de 2014. Et cet exploit, selon les sondages, il pouvait le réitérer.

Loading...

Quand Macron décide de mouiller le maillot…

Selon la presse internationale, le président Macron Il y a deux ans, alors qu’il venait de remporter une élection présidentielle qui aurait changer le visage de la politique française, lançait également un ambitieux programme de réformes de l’UE. Seulement,  ces projets ambitieux, y compris celui d’un budget commun pour la zone euro, étaient sinon rejetés du moins régulièrement critiqués par les voisins européens. La posture en France ne serait pas meilleure.

Et les sondages des intentions de vote  dans l’Hexagone mettaient la LREM et le RN au coude-à-coude. Alarmé par ses sondages et surtout selon la presse française, par l’enthousiasme suscité par Jordan Bardella, 23 ans, le leader de la campagne RN ; M. Macron, avait demandé à son état-major de campagne de mettre les bouchées double et de se retrousser les manches. Edouard Philippe, Premier ministre et d’autres membres du cabinet ayant été invités à se lancer dans la mêlée et à donner de l’énergie aux rassemblements de Mme Loiseau pour que le LREM devienne le plus grand parti français au Parlement européen.

Visiblement encore peu satisfait des résultats, Emmanuel Macron décide de monter lui-même au front. « Toutes les autres listes en font un référendum contre le président de la République et le gouvernement. Il ne s’agirait pas que je sois le seul à ne pas pouvoir prendre la parole ; (…) Je ne peux donc pas être un spectateur (…) mais un acteur », et son objectif serait  clair, faire comprendre aux français que voter RN ce serait voter pour « des intérêts étrangers » puisqu’il y avait selon lui, « une connivence entre les nationalistes et des intérêts étrangers, dont l’objectif est le démantèlement de l’Europe ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom