Les gilets jaunes, malgré une mobilisation qui commence à s’essouffler sont toujours aussi déterminés à faire entendre leurs revendications. Voilà plusieurs mois maintenant que la France est secouée par un vaste mouvement de contestation sociale qui a durement éprouvé le pouvoir exécutif. Face à l’ampleur de la crise, le président français Emmanuel Macron a pris plusieurs mesures sociales et économiques pour combler les attentes des manifestants.

Face à la détermination des manifestants, il fut un moment où la légitimité du président français à gouverner fut remise en cause. Au temps forts des manifestations, le mercure social était à son paroxysme et on a assisté à de nombreux débordements. Les forces de l’ordre qui étaient en première ligne pour contenir la colère des manifestants furent obliger de recourir à la force à plusieurs reprises. Les gilets jaunes ont plusieurs fois dénoncer des bavures policières.

Des heurts à Reims

Tout récemment, un cas malheureux impliquant une manifestante gilet jaune et les forces de l’ordre est survenu dans la ville de Reims. Sur des images diffusées par BFM TV, on voit une manifestante qui gisait au sol et des policiers qui avançaient en rang serré. Les autorités régionales ont communiqué sur cet incident: “une femme de 50 ans été blessée et transportée au CHU avec une plaie légère à la tête.” Livrera le préfet de la Marne.

Une amie de la manifestante qui était également sur les lieux a livré un tout autre témoignage et a pointé du doigt un usage excessif de la force de la part des forces de l’ordre: ” J’ai assisté à un acte gratuit de violence de la part d’un CRS. Le policier qui se trouvait en face de moi m’a bousculée, je me suis écartée et, dès que je me suis écartée, j’ai vu que mon amie avait été jetée à terre avec une grosse coupure au niveau du cuir chevelu. Le groupe de dix CRS ne s’est pas arrêté (…)”

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom