Les tensions post-électorales au Bénin préoccupent la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS). Dans un communiqué conjoint ce jeudi 3 mai 2019, les deux organismes se prononcent et appellent à un règlement de manière inclusive.

Déclaration conjointe de la CEDEAO et du bureau des nations unies pour l’Afrique de l’ouest et le sahel (UNOWAS) sur la situation post-électorale au Benin

La Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) suivent de près la situation politique au Bénin, en particulier après les élections législatives du 28 avril 2019. La CEDEAO et UNOWAS expriment leur forte préoccupation quant au développement des évènements ayant conduit aux actes de violence depuis le 28 avril 2019 au Bénin.

A cet effet, ils appellent les autorités nationales, les chefs de partis politiques, les chefs religieux et traditionnels, les organisations de la société civile et le peuple béninois à l’apaisement et à veiller collectivement à ce que tous les griefs liés aux élections soient traités de manière inclusive, légale et pacifique dans le but de promouvoir la réconciliation entre les acteurs politiques et préserver la stabilité dans le pays et dans la région.

La CEDEAO et UNOWAS exhortent particulièrement le Gouvernement et les principaux partis politiques, leurs dirigeants et leurs sympathisants à privilégier le dialogue pour trouver une solution durable à leurs différends, conformément aux recommandations des consultations tenues au Bénin lors des récentes missions de haut-niveau qui ont été conduites à Cotonou par les représentants de la CEDEAO et de UNOWAS, respectivement du 3 au 6 mars 2019, le 14 mars 2019 et du 18 au 20 mars 2019.

La CEDEAO et UNOWAS se félicitent de la longue tradition démocratique qui caractérise le Bénin et encouragent toutes les parties prenantes à en préserver les acquis en vue de sauvegarder l’image du pays et de la région.

La CEDEAO et UNOWAS continueront à soutenir tous les efforts en vue d’un règlement pacifique des différends entre les parties./.

1 COMMENTAIRE

  1. Moi j’ai du mal à comprendre cette manière de vouloir régler des crises par des communiqués!!!

    Un ____ est insensible aux communiqués.

    Si les organisations internationales n’ont aucune mesure à préconiser dans le cadre de l’exclusion de l’opposition des élections, qu’elles restent spectatrices et applaudissent les ____.

    Je préfère moi un jeu franc, plutôt que la comédie pour endormir les gens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom