Alors que le sort de Vincent Lambert semblait être définitivement jeté, la cour d’appel de Paris a ordonné la reprise des soins. “Une très grande victoire” pour ses parents, mais qui sème le trouble et la discorde au sein de la famille, le neveu de ce tétraplégique en état végétatif depuis plus de dix ans maintenant, fustigeant un “sadisme” pur et dur.

Depuis lundi matin, l’arrêt des soins était effectif, sur ordre de la justice. Toutefois, ses parents ont décidé de tout faire pour que leur enfant continue de vivre, utilisant tous les recours nécessaires. Ainsi, la cour d’appel de Paris a décidé d’ordonner le corps médical à “prendre toutes les mesures” requises et nécessaires afin que la reprise des soins soit effective.

La cour d’appel de Paris ordonne la reprise des soins

Dans les faits, c’est l’intervention du CDPH, comité de l’ONU, qui a tout relancé dans cette affaire. En effet, alors que la justice s’était prononcé en faveur de l’arrêt des soins, le CDPH a demandé à la France de suspendre l’arrêt des traitements jusqu’à ce qu’un examen du dossier soit effectué dans les mois à venir. Toutefois, la France estimait que cette nouvelle remise en route des examens, allait contre le droit du patient “à ne pas subir d’obstination déraisonnable“. La cour d’appel de Paris a toutefois décidé de trancher.

Viviane Lambert, heureuse de cette décision

On était en train d’éliminer Vincent ! C’est une très grande victoire ! Ils vont le réalimenter et lui redonner à boire. Pour une fois, je suis fière de la justice” s’est ainsi félicité Viviane Lambert, mère de Vincent, tandis que son avocat, Me Jean Paillot, s’est félicité d’une décision qu’ils ont longtemps attendu. Toutefois, tous au sein de la famille ne sont pas satisfaits d’une telle décision. En effet, le neveu du malade a dénoncé une forme de “sadisme pur“. On nous refait le coup tout le temps. Il y a une jouissance de la part de ceux qui font tous ces recours” a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom