Les peines que subit l’ancien président de la République du Bénin Dr Thomas Boni Yayi ne sont pas anodines. En conférence de presse dans la matinée de ce samedi 15 juin 2019 à Cotonou, ses avocats ont défendu qu’il s’agit de l’exécution d’ « un plan d’assassinat politique » de leur client.

« Ce qui se passe depuis le 1er mai, date de sa séquestration – du président Yayi, ndlr- est conçu et arrêté depuis longtemps ». Me Paul Kato Atita est ferme. Le siège de la Police républicaine au domicile de l’ancien chef d’Etat Béninois Dr Thomas Boni Yayi, sa mise sous résidence surveillée, la volonté de la poursuivre devant la justice, le refus d’évacuation sanitaire sont selon lui, l’expression d’une volonté préconçue d’atteindre un homme, Boni Yayi, selon l’avocat.

«Nous assistons aujourd’hui à un plan pensé, conçu et qui est en train d’être mis en exécution et qui vise à l’assassinat politique de Yayi» a insisté son collègue Me Renaud Agbodjo lors de la conférence de presse qu’ils ont co-animée ce samedi 15 juin 2019 à Cotonou. Pour les deux avocats, c’est un plan de longue date dont le procès Icc-Services était un des axes. Ce qui se passe dans la ville de Tchaourou, la ville natale de Yayi, en est aussi un autre.

Sinon, Me Kato Atita se demande pourquoi, c’est Yayi seul qui fait objet de toutes ses restrictions alors qu’il n’est pas le seul homme politique de la résistance ou le seul à avoir pris le devant de la résistance et de l’opposition contre la confiscation du pouvoir législatif et la mort de la démocratie au Bénin. «Est-ce un crime d’avoir de la popularité, d’être à la tête d’un courant politique et de porter la voix de la résistance» s’interroge Me Renaud Agbodjo.

Avec un manteau mal monté de la justice

Les deux avocats se disent ne pas être surpris par la démarche du juge d’instruction désormais au trousse de leur client et qui s’est rendu une seconde fois cette semaine chez Yayi pour tenter de l’écouter en dépit de ce que les conditions notamment sanitaires de l’intéresser ne le permettent pas. Ils estiment que ce plan d’assassinat qu’il dénonce est monté avec le manteau de la justice.

Me Kato Atita défend que très probablement, un élément s’est introduit et veut coute que coute que Yayi soit inculpé. Selon son confrère, le juge aurait été instruit à interrompre l’instruction des dizaines de personnes envoyées devant lui et d’écouter dans un bref délai Yayi Boni alors que le nom de celui-ci n’avait jamais été cité dans le dossier. Celui des violences post-électorales.

«Il est aujourd’hui injuste de chercher à entendre Yayi. Nous sommes dans une situation politico-judiciaire» dira Me Kato Atita. Et le comportement du juge d’instruction n’est que le reflet de ce qu’il en est au plan politique, à l’en croire. Pour les avocats, les conditions ne sont pas réunies pour une justice équitable et indépendante. Ils disent ne pas avoir confiance à un juge qui serait « dans les liens d’une poursuite disciplinaire devant le Conseil supérieur de la magistrature».

Voir les commentaires
Loading...

11 Commentaires

  1. Tout ce que tu cherches en regardant là haut, ça dépend de toi, c’est dans ta main…on lance pas caillou où y a pas oiseau, ça est dans ta main, ça est dans ta main, Capitaine Talon *****, ça dépend de toi

  2. L’avion que tu attends là ne viendra pas. La bénédiction que tu cherches en regardant là haut là, ça dépend de toi… c’est dans ta main, gbodja gbodja, dans ta main…

  3. Il y a des gens qui racontent des insanites… des balivernes… sans preuves…
    Ce pouvoir tente une double manoeuvre :
    1- Tenter de divertir les beninois de leurs revendication cle a savoir les libertes et le degagement d’un parlememt illegitime en faisant porter toute l’attention sur Yayi pour en faire le seul objet de négociations. Tactique usee dont les israeliens sont passes maitres dans le conflit palestinien.
    2- pousse son ennemi intime a l’exil en esperant priver l’opposition de voix et de leader energique ( l’age de Soglo etant un handicap, Ajavon contraint a l’exil, Azannai portant la marque de sa collaboration avec lui et Yayi…)

    Il faut donc etre vigilant et defendre la liberte de Yayi comme celles des autres victimes de la repression, reclamer la punition des responsables des tueries, l’arret des enlevements nocturnes a la papa Doc, le degagement des deputes illegitimes.
    Ne nous laissons pas distraire par le cas certes tragique de Yayi, l’ennemi intime du president…
    Le temps des reddition de comptes par tous viendra, mais en attendant, ne perdons pasde vue l’essentiel

  4. Je veux juste savoir si dans la justice il y a une loi pour les faibles et une pour les forts .Yayi est il le seul opposant du pays ayant parler ?.où est candide .où est soglo.ou est Rosine .soyez raisonnable et sachez que malgré tous vos diplômes obtenus en droit que la vraie justice est celle du seigneur que nul ne peut échapper au moment venu.

  5. De faux avocats comme ça! Talon le commerçant ne fait que remettre sa monnaie “tchindji) à Yayi. Il a acheté banane braisé chez Talon qui lui remet sa juste monnaie. Donc ya foyi

  6. Des contres-vérités à n’en point finir .
    Un avocat stagiaire démontera point par point les balivernes des deux apprentis avocats de Yayi.
    Les événements et les faits montrent que Yayi est le commanditaire de ce qui se passe dans notre pays.
    Yayi n’a t-il pas donné un ultimatum au gouvernement ????
    Yayi n’a t-il pas en se rendant au marché de Dantkpa vouloir provoquer une insurrection générale et profiter pour réussir un coup d’Etat civil ????
    Yayi n’a t-il pas financé des badauds pour incendier , vandaliser, les biens publics et privés.
    Yayi n’a t-il pas demandé à ses semblables de mettre Tchaourou à feu et à sang ????
    Comment peut-on parler de planification de l’arrestation de Yayi ????
    Ne voyez-vous pas que c’est le même individu qui a conçu et planifier les émeutes de Savé, Dassa et Tchaourou ????
    Je n’en dirai pas plus.
    Laissons la justice faire son travail mais rassurez-vous ; il ne sortira pas de ce pays.
    Je reviens
    Le Plombier patriote
    La lutte continue

    • Dieu merci qu il soit stagiaire donc manque d expérience polique .le problème entre Yayi et talon est loin de ce que tu penses va faire encore tes recherches pour comprendre mais déjà rappelle toi que c est talon qui finançait les fonctionnaires et certains hommes polique qui ont perturbé le régime de talon en son temps donc il ne serait en rien de comment sur un dossier que l on ne maîtrise pas .prions seulement que les forts d aujourd huit créés la vraie paix

    • De quelle lutte parle ce klebe?
      Donnez nous un seul endroit , ou Yayi ou qui que ce soit a appele a l’insurrection ?
      Ou et quand a t il demande de mettre Tchaourou a feu et a sang ?
      On invente des chefs d’accusation, on forge des soit disant preuves…
      Apres avoir tente d’arreter Yayi dans l’affaire ICC, on croit trouver un pretexte pour l’ecarter par la prison ou l’exil…
      Notre Probleme n’est pas Yayi.
      Comme tout citoyen sesdroits et libertes doivent etre proteges et defendus.
      Notre probleme c’est la restauration de la democratie et de la legitimite populaire, la fin de l’autocratie…

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom