Akofodjoulé, un arrondissement de la commune de Dassa- zoumè a été endeuillé par des affrontements meurtriers entre éleveurs et agriculteurs en fin de semaine dernière. Le bilan de ces violences fait état de 4 morts et plusieurs blessés. Après ces évènements malheureux, le directeur général de la police républicaine Nazaire Hounnonkpè, a indiqué que ses éléments contrôlaient désormais la situation.

Ils ont procédé à des interpellations dans l’optique de faire la lumière sur ces rixes meurtrières. Les populations n’ont plus à avoir peur assure le Dgpr, parce que toutes les mesures sont prises pour garantir leur sécurité. Notons qu’en plus des morts enregistrés au cours de ces violences, plusieurs cases ont été incendiées.

La Vendetta

Tout a commencé après l’altercation entre un éleveur peulh et un agriculteur. Cet accrochage s’est soldé pat la mort du peulh. Quelques jours plus tard, les peulhs ont organisé une vendetta. Selon le chef d’arrondissement d’ Akofodjoulé, Jules Dognimon joint au téléphone par Frisson Radio, «ils sont venus (moins d’une dizaine) et ont commencé par tirer sur la population». «Ils ont brulé toutes les maisons qui sont là», a-t-il poursuivi.

3 Commentaires

  1. “Les populations n’ont plus à avoir peur…toutes les mesures sont prises” C’est court.
    Il faux évoluer et quitter le mode réactif pour anticiper à chaque saison, en déployant l’armée sur le terrain AVANT les massacres. La Police dès qu’une infraction ou un crime est constitué

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom