Pierre Osho s’intéresse au sort de l’ancien président Boni Yayi, cloîtré dans sa résidence de Cadjèhoun depuis plus d’un mois. L’ex ministre de la défense du régime Kérékou a en effet adressé à la Cour constitutionnelle, un recours en  dénonciation “d’acte de violation des droits de l’homme et des libertés publiques” perpétrés par les forces de l’ordre contre la personne de Monsieur Thomas Boni Yayi.

Loading...

Que la Cour déclare contraire à la Constitution le blocus du domicile de Yayi

ll déplore dans sa requête le dispositif de bouclage mis en place par les forces de sécurité et de défense dans la rue et jusqu’aux abords immédiats du domicile de l’ancien président et demande à l’auguste Cour de déclarer contraires à la Constitution béninoise les conditions dans lesquelles depuis plusieurs semaines, ce citoyen est privé du droit de visite à son domicile, du droit d’aller et venir comme bon lui semble, et donc de la pleine jouissance de son droit à la liberté. Il faut dire qu’en dehors de Pierre Osho, plusieurs autres personnalités désapprouvent la présence des policiers  aux alentours de la résidence de Boni Yayi.

Il s’agit notamment de l’ex chef d’Etat Nicéphore Soglo et de François Hollande, ancien président de la république française. Les autres membres de l’opposition comme l’ex député Guy Mitokpè et Candide Azannai sont également vent debout contre ce blocus du domicile de Boni Yayi. Hier jeudi, une délégation des sages et notables de  Tchaourou était à la présidence de la République. Patrice Talon leur a signifié qu’il ne lui était jamais venu « à l’esprit de causer du tort à la personne de (l’ancien président)».

Voir les commentaires

11 Commentaires

  1. il reste dans ce pays..des gens…qui réflechissent.

    J’ai plus besoin…d’écrire un post..puisque les autres ont exprimé ce que je pense..et de la démarche de ocho…et de la cour..666

    je souhaiterais..que désormais..les recours..ne soient plus adressées..à aucune..inst..de la république…mais adressés…à nos braves intrépides chasseurs nagots..

    J’ai plus confiance…en eux…qu’à d’autres..

    Le droit..la justice. la liberté..sont aujourdhui…incarnés…par nos chasseurs nagot..

    c’est mon avis

    • Je veux savoir si vous AZIZ, pauvre ********avez une seule fois produit un seul écrit dans un journal ou autres à part vos multiples inepties postées sur ce sites
      é blaou
      Mais PRESIDENT TALON n’a pas ton temps. Mais le jour où il va s’occuper un peu de toi comme il a juste voulu caresser YAYI BONI , tu seras obligé de demander à AGBODJO déclarer en coma profond

  2. Ce Mr Osho existe encore dans ce pays?? les gens qui apparaissent aujoud’hui comme donneur de léçon.Lui on sait comment il a géré le ministère de la defense nationale surtout le service de renseignement.Recemment, il a mal positionné sa voiture non loin de l’immigration et la police l’interpellé au commissariat central de cotonou, nous savons comment il a pu retiré sa voiture parmi ce lot de vehicule arrêté le jour là.Il veut denoncer quoi? la mauvaise gouvernance ou blocage de liberté…Nous allons vous denoncer vous même.

  3. Pierre Osho ne croit pas à la cour constitutionnelle. Mais C est à cette cour qu’il devrait s’adresser. Il sait pertinemment que Djogbenou et les 6 sages en robes ne répondrons pas.
    Car Djogbenou est le 666 et 666 est Djogbenou. Sans suite.
    Donc une situation inconfortable qui peut a tout moment dégénéré qui n’épargne ceux qui l’ont invité.

  4. Il est bon de prendre date meme si on n’attend rien de cette cour de l’avocat personnel…
    Tout ou tard les gens qui ont commis un parjure en trahissant leur serment devront rendre compte…

  5. Oui c’est juste symbolique cette démarche de Monsieur Pierre OSHO. Sinon tout le monde connait la “cour” de Pise( la cour constitutionnelle). Elle est toujours penchée d’un coté. Dommage pour ce pays.

    • C’est peine perdu les magiciens que nous avons la bas vont avec la ruse et la rage justifie ça. Il faut plutôt saisir les instances internationales même la Cpi parce que c’est u’ crime

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom