Une seule voie s’offre au Bénin pour une sortie de la situation née des élections législatives du 28 avril 2019 dans le pays. C’est ce que pense le président du parti Restaurer l’Espoir (RE), Candide Azannaï. Il l’a exposé lors de sa conférence de presse lundi 10 juin dernier au siège du parti à Cotonou.

Loading...
Candide Azannaï revient sur des faits marquants de la crise au Bénin autour des législatives d’avril 2019. «Il y a confiscation du pouvoir législatif, militarisation de la démocratie, persécution, terreur, tir d’armes à feu, recours à la justice comme arme politique» a–t-il décrit à la faveur de sa conférence de presse lundi dernier à Cotonou.

Pour l’ancien ministre de la défense de Talon, «personne ne peut contester ces faits et aucune manœuvre ne peut les effacer». «Il faut les répéter et que nous comprenions le contexte de la dictature dans laquelle nous sommes pour comprendre le sens du combat» affirme-t-il.

Restituer le pouvoir volé

C’est un coup de force avec confiscation de pouvoir législative et crime, selon le président du RE. Et en la matière, « la seule issue » dira-t-il, «est l’observance de la jurisprudence sur les coups d’Etat». Il s’agit à l’en croire, de la restitution sans aucune conditions du pouvoir usurpé. «Il faut restituer le pouvoir législatif». Mais avant tout, il faut réhabiliter la mémoire des innocentes victimes du crime, selon lui.

Azannaï interpelle précisément le président de la république et son régime. «Talon et la rupture doivent restituer le pouvoir législatif» exige-t-il car pour lui, tous ces faits étaient prémédités. Il en veut pour preuve la promotion de la doctrine de compétition sans concurrent, l’invention du certificat de conformité, etc.

Rappelant que le président Talon a affirmé lors de son entretien du 11 avril 2019 avec la presse qu’il est « prêt à porter encore ce chapeau –des élections exclusives, ndlr-», Azannaï pense que le Chef de l’Etat doit aussi porter la responsabilité de toutes les conséquences de ces élections.

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. Azannai n’a qu’à se taire. Tout l’argent qu’il a pris chez Talon est la cause de tout ça, et il ne va jamais en parler. IL est totalement disqualifié pour critiquer Talon.

  2. Conférence de presse avec une dizaine de participants.
    Une honte.
    Azannaï n’a que ça à faire pour exister.
    Malheureusement.
    Que de la peine pour lui.
    Fatigué , amaigri et sans un sou 😭.
    Comment peut-on finir une carrière politique de cette façon ???!
    Je passais
    Le Plombier

  3. C’est bien..beau de vouloir se donner…le bon role…..mr azanai…!!!

    Je veux et souhaite….qu’à partir de désormais…avant de prendre..la parole…tu t’excuses..d’avoir été…acteur…de ce que le pays vie..actuellement..

    Et dans ce cas…on peut te croire…meme…si tu risques de te tromper de choix demain…

    venir faire toujours..”le vierge”…ne marchera plus….

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom