Il n’y aura plus d’allègements de dette pour les pays africains. C’est du moins l’une des informations qu’il convient de retenir de la sortie médiatique d’un haut responsable américain ce dimanche à Pretoria en Afrique du Sud. Le sous-secrétaire d’Etat américain chargé des Affaires Africaines lors de cette rencontre avec les hommes des médias a également attiré l’attention sur les pays africains qui contractent auprès de la chine des dettes auxquelles ils sont incapables de faire face. Si par le passé une initiative en faveur des pays pauvres très endettés a permis de les sauver, il n’en sera plus de même.

Loading...

« Je ne serais certainement pas sympathique »

« Nous avons subi, au cours des 20 dernières années, une importante annulation de dette pour de nombreux pays africains » a-t-il déclaré avant de faire remarquer qu’il ne sera plus question de prendre de ces genres d’initiatives. « Je ne serais certainement pas sympathique et je ne pense pas que mon administration sympathise avec ce genre de situation » a-t-il ajouté. Il s’est également attardé sur la relation économique qui existe désormais entre les pays africains et la Chine.

Il a notamment indiqué les dangers auxquels ces pays sont exposés s’ils n’arrivaient pas à honorer leur engagement. Il a donné l’exemple du Sri Lanka qui a dû céder l’exploitation de son port du sud de la ville de Hambantota à une entreprise chinoise pour éponger 6 milliards de dollars de prêts.

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. 👍 vive l’administration Trump, aussi pour plus d’efficacité, il faut rompre avec l’administration Obama, et prôner l’idée de l’Etat responsable et prometteur et non l’idée des groupes d’États reflétant le dessein noir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom