Agnès Thill n’est plus membre de La République en Marche (LREM). La députée a été exclue  du parti du président Macron ce mercredi 26 juin. Cette sentence a été prononcée par la commission des conflits de la formation politique. On reproche à Mme Thill « ses propos polémiques sur les réseaux sociaux et également par voie de presse à propos  du projet du gouvernement d’ouvrir la PMA (procréation médicalement assistée) à toutes les femmes ».

Raphaël Gérard satisfait de la sentence infligée à Mme Thill

Selon la commission, les déclarations anti-PMA de la députée de l’Oise sont aux antipodes de la charte et des valeurs inclusives du mouvement. Elles sont aussi préjudiciables à la cohésion de cette formation politique chère à Emmanuel Macron. « La commission relève également que la fréquence et le caractère pernicieux des propos de Madame Agnès Thill génèrent et nourrissent une agressivité qui porte atteinte à la sérénité du débat ». L’exclusion de la députée ne déplaît pas à son collègue de la Charente-Maritime. Pour Raphaël Gérard cette sentence apporte une clarification attendue depuis longtemps. Dès à présent le débat sur la PMA pourra être mené sur le fond et pas seulement sur la forme fait-il savoir.

Voir les commentaires
Loading...

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom