Le couple Balkany, Patrick, 70 ans, et Isabelle, 71 ans, a dominé le paysage politique dans la riche banlieue parisienne de Levallois-Perret depuis les années 1980. Patrick Balkany ayant été régulièrement réélu maire de Levallois après sa première victoire en 1983, avec Isabelle adjointe. Depuis 2013, le couple accusé de blanchiment d’argent, corruption et dissimulation de revenus est aux prises avec la justice française.

Pour un long procès…

13 millions d’euros d’avoirs, ce serait ce que Patrick et Isabelle Balkany auraient dissimulés au Fisc de 2007 à 2014, en sus de multiples propriété dont la célèbre villa Pamplemousse située dans l’île caribéenne de Saint-Martin, acquise par une société basée au Liechtenstein via une fiducie suisse en 1997 ; et une résidence d’été à Marrakech au Maroc ; mais pas seulement.

En 2013, un ancien allié politique avait déclaré à un juge qu’il avait déposé des millions d’euros sur un compte bancaire suisse contrôlé par Patrick Balkany et Mohamed Al Jaber, un homme d’affaires saoudien, aurait payé le prix de 2,75 millions d’euros pour la villa, de Marrakech, alors qu’il était en pourparlers sur un vaste projet immobilier qu’il dirigeait à Levallois. Il a été accusé d’avoir corrompu Patrick Balkany.

Cependant au cours de son procès ce mardi, un procès débuté depuis le 13 mai dernier, rapporte la presse française ; M. Balkany déclarait concernant les différentes accusations, que le couple était totalement innocent ;  « C’est très dur d’avoir passé sa vie à servir les autres et de se retrouver jeté en pâture». Lui, aurait-il ajouté qui avait, par sa position et par l’argent gagné, pu ‘’aider’’ grand monde. Ajoutant ; «  L’argent, il faut s’en servir pour faire plaisir aux enfants, aux amis. C’est pas une fin en soi», parce que philosophe, lui Patrick Balkany , était conscient que « Les coffres-forts ne suivent pas les cercueils ». Isabelle de santé fragile, n’avait pu être présente au procès à cause d’une tentative de suicide qui l’aurait alitée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom