L’exclusion de l’opposition des législatives d’avril 2019 est une réaction du régime Talon à sa très faible popularité par rapport à l’opposition confirmée par les sondages, selon l’ancien premier ministre du Bénin. Lionel Zinsou confie que c’est un système en marche aussi pour la présidentielle 2021.

«Les sondages indiquent depuis plus d’un an maintenant, que le régime dans les élections, va trouver 80% d’hostilité et 20% de solution» rapport Lionel Zinsou. C’est ce qui a justifié l’organisation du type d’élections législatives en avril 2019 par le pouvoir Talon, d’après les analyses du premier ministre sous le régime du président Thomas Boni Yayi. «Et donc, il fallait qu’il n’eut pas d’opposition parce que l’opposition allait avoir 80% des voix» explique-t-il.

Pour mémoire, c’était des élections ouvertes exclusivement aux deux blocs politiques pro-Talon. Toutes les forces politiques de l’opposition ont été écartées par l’invention entre autres, d’un certificat de conformité par la Cour constitutionnelle et que devrait délivrer le ministère de l’intérieur.

Même pas dans les pays de dictature

«On a confisqué la démocratie en supprimant les listes d’opposition des législatives » affirme Lionel Zinsou indiquant que même les pays de dictature ne le font pas ainsi. C’était, à son avis, une nouvelle pratique inventée par le régime face à la sanction du peuple qui s’est annoncée certaine à partir des législatives 2019.

« Le boycott à 85% est assez représentatif de ce qui allait se passer dans les urnes. Donc il y avait une protection immédiate », martèle le challenger de Patrice Talon au deuxième tour de la présidentielle de 2016 au Bénin. Selon lui, les 27% de taux de participation proclamés par la Cour constitutionnelle « ont été fabriqués un peu laborieusement».

Vers une présidentielle aussi exclusive

A en croire l’ex premier ministre, les législatives 2019 ne sont qu’une première application de ce système d’exclusion mis en place par le pouvoir. Après l’installation d’un parlement monocolore –83 députés, tous de la mouvance présidentielle-, la nouvelle pratique antidémocratique va s’appliquer visiblement aux prochaines élections sous ce régime Talon.

« Pour ce qui est des élections dans deux ans, c’est un peu la même chose » rapporte Lionel Zinsou au regard des avertissements qu’il dit avoir reçus déjà. «Tous les candidats qui dans les sondages peuvent apparaitre comme ayant une chance d’être élus ne seront pas éligibles. Donc le suspens  sur les élections à venir est désormais très faible» informe-t-il.

Voir les commentaires

15 Commentaires

  1. Assez d’analytique. Trop facile des analyses à distance. Lionel Zinsou ne veut que gouverner et non participer…..c’es une folie de grandeur incontestablement.

  2. Nul….!!…je dis bien..nul n’est tenu..de faire de la politique..!!!

    Surtout…que depuis des lustres…des penseurs…des philosophes…nous ont décrit…les avantages…et les inconvénients d’un tel choix….d’un tel engagement..

    J’aime pas….les politiciens…qui nous saoulent..avec leurs états d’ames…!!

    Ce qu’on attend…d’eux…c’est qu’ils s’assument pleinement…

    Voilà…quelqu’un débarqué…de nulle part….qui a mouillé son maillot…pour diriger….mais…qui a échoué…pour des raisons..subjectives

    Le bon sens..voudrait qu’il incarna..cette oposition..et ce n’est pas à yayi…de porter..ce costume….

    yayi lui déjà..mis les pieds..dans les étriers.

    non….et non…le monsieur…a fuit…a déserté…les lieux..

    Et que veut il venir nous dire…qu’on ne sait..pas…..

  3. Il me fait rire ce Monsieur. Aucune objectivité. Je vais d’abord lui demander dans quel pays il a pu observer au moins une fois 100% de taux de participation à une élection? Honnêteté intellectuelle devrait l’amener à s’abstenir de faire son analyse de 20% contre 80%.

    • les ivoiriens disent à connait pas à demandé
      Moi je dirais a comprend pas à demandé. Le français est élastique, mais tout dépend du tireur.

  4. Moi je dis pas démocratie dans nos pays le benin l’opposant interdit parlementaire les partiis politiques échapper l’Assemblée et la justice le président qui gère rien n’est jamais tard

  5. Attendez vous verrez. Il suffit que la justice s’occupe des chefs gangs qui ont menacé les populations pendant les élections pour que les gens ne sortent pas. Des gens menacé de tuer nos parents si jamais ils sortaient voter. C’est ça votre démocratie..?
    Vous serez surpris et lui il se rendra compte qu’il se mets profondément le doigt là où je ne veux pas dire..! Bientôt les résultats du travail de notre cher président vont commencer à soulager la population et vous verrez comment le peuple sortira voter à plus de 60%.
    Vive la rupture

  6. Monsieur Lionel Zinsou qui se fit financer n’a malheureusement rien apporter aux Béninois lors de son passage au gouvernement de Yayi en qualité de premier ministre.
    Il a juste proposer des lampes d’éclairage pour les villageois.
    Avec toutes les considérations que j’ai pour sa personne ; il ne connaît pas le Benn.
    Ce blanc (yovo) est un opportuniste politique.
    Sinon; pour le reste de son diagnostic, je valide.
    Une élection présidentielle exclusive et un KO à la Soviétique pour le compétiteur né.
    Vous allez en souffrir mais vous ne pouvez rien faire pendant 12 ans
    Suivez mon regard
    Je reviens
    Le Plombier

  7. Justification laborieuse d’une défaite annoncée !!!!! Dommage que ce Monsieur qui paraît intelligent se livre à des analyses dignes de Mitokpè de Jonquet qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. De quelle agence sérieuse émanent les résultats de cette soi-disant enquête de popularité?
    Et puis, en définitive que signifie pour vous démocratie pluraliste? Confisquer le pouvoir et promouvoir une espèce de démocration corrompue et improductive? C’est ce qui transparaît à travers le prêt de 15 milliards contractés auprès du patron de Ebomaf et que vous comptiez apurer avec les marchés publics? Recommmencer la gabégie financière et scandaleurs de Yayi Boni?

  8. J’ai écoute l’élément et l’analyse est d’une limpidité et d’une profondeur qui transcendent les chapelles politiques même les ruptucons ont applaudi ça. Now monsieur Lionel quand on a fait ça et zoome sur les résultats a venir de ce système qui ne s’applique nulle part ailleurs si ce n’est au Benin, quelle est la parade? Quelle est l’antidote pour arrêter ça? Nous attendons que toute l’opposition unie nous fasse sortir une réponse a la hauteur de cet affront qui est fait a notre pays

    • rodrigue…et feel energic….!!!…vous m’étonnez..

      Quel crédit..accordé..vous à lz…..?

      Depuis..3 ans…il était ou…?…qu’a t il posé comme contribution…à l’opposition…pour le renforcement..de la démocratie

      Ce lz…est un “béké”..un colon…un opportuniste…un déserteur…qui veut profiter..des fruits de la lutte…du sang des autres..

      il veut..accomplir…un destin..en se servant de nous…de nos luttes..
      Pour moi..ce type..ne mérite pas..de nous diriger…un jour..et voilà..une des erreurs de yayi…en l’imposant aux autres..

      • Mon cher Aziz le sultan l’heure n’est plus aux réflexions de bas étage qui nous ont conduit dans ce gouffre. C’est exactement le raisonnement qui nous a aveugle en 2016 et voilà où nous en sommes avec un Benin totalement méconnaissable non non faut arrêter avec ça même un arménien s’il faut aller en chercher pour sortir de cet abime il faut acceptée de le faire

      • Commenter :excellente jugeote.. Yayi doit assumer les conséquences de son populisme .son yovo doit se taire car c’est un déserteur.s’il y a combat, c’est sur le terrain qu’on reconnait les vrais combattants.nous, nous sommes sur le terrain.

    • L’antidote à ce système, c’est une candidature indépendante d’une personnalité de l’opposition.

      Une candidature qui aura pour principale mission de convoquer une conférence nationale pour restaurer la démocratie, avec la dissolution pure et simple du parlement nommé par Patrice TALON, et la cour constitutionnelle de DJOGBENOU.

      De mon point de vue, cette personnalité pouvant faire l’unanimité et battre Patrice TALON même sans campagne électorale c’est bien Lionel ZINSOU.

      Mais, je crois que TALON va trouver les moyens de le condamner pas sa justice aux ordres pour le rendre inéligible.
      Dans ce cas de figure, que l’opposition prépare dès à présent une personnalité de remplacement qu’aucun dossier ne peut conduire devant la justice.

      Une candidature indépendante, et non portée par une formation politique, et on verra si TALON va trouver les moyens d’invalidé la candidature de ce candidat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom