AFP PHOTO / VALERY HACHE

La célébration de l’édition 2019 du 14 juillet en France s’est également marquée par un événement malheureux. En effet un sous-officier en service aux Ecoles militaires s’est donné ce dimanche la mort, peu de temps après le défilé des Écoles militaires, de la gendarmerie et des sapeurs-pompiers sur l’avenue du Maréchal-Foch. L’information a été rendue publique par la compagnie de gendarmerie de Saumur. Selon le compte-rendu fait par cette structure, l’homme aurait commis ce forfait avec son arme de service. Un problème familial serait à l’origine de cette décision prise par cet homme en uniforme.

Une enquête ouverte…

Le caporal-chef réserviste âgé de 39 ans avait partagé avec certains membres du groupe Sentinelle la situation qu’il traversait. Ceux-ci auraient en vain essayé de le décourager de poser son acte. Une enquête a été ouverte par le procureur de la République d’Angers pour élucider les réelles motivations de cet acte. Cette investigation sera menée par la brigade de recherches de la gendarmerie de Saumur.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom