A$AP Rocky, rappeur américain arrêté et inculpé ce jeudi pour une bagarre dans les rue de Stockholm en Suède, le mois dernier, mettrait les autorités judiciaires dans l’embarras alors que le président américain Donald Trump s’érigeait en avocat défenseur de l’artiste et demandait sa libération.

Loading...

Quand des célébrités font du lobbying…

A$AP Rocky, artiste rappeur renommé, disque de platine et nominé aux Grammy Awards, s’était rendu en juin en Suède pour faire une apparition à un festival de Musique. Seulement l’artiste, le 30 juin était impliqué dans une bagarre dans les rues de la capitale suédoise. Une vidéo de l’incident, avait été diffusée sur les réseaux sociaux, avec des millions de vues et aurait entrainé un boycott massif  d’autres rappeurs de la Suède.

Et attirait derechef, l’attention d’une longue liste de célébrités américaines, parmi lesquelles Sean “Diddy” Combs, Justin Bieber et Kim Kardashian West ; et la première Dame américaine, Melania Trump et son gendre Jared Kushner. Surtout que Quelque jours plus tard et contre toute attente, l’américain était inculpé et placé en détention sans possibilité de demande de caution puisque le système judicaire suédois ne le permettait pas.

Stefan Lofven directement interpellé

Du coup le président américain Donald Trump, fort du message déjà adressé par le Département d’état américain aux autorités suédoises demandant que le citoyen américain « soit traité avec équité et respect » ; interpellait directement le Premier ministre suédois Stefan Lofven. Dans un tweet le président américain se disait ; « Très déçu du Premier ministre Stefan Löfven, de ne pas le voir agir. La Suède a laissé notre communauté afro-américaine aux États-Unis. J’ai regardé les bandes de A $ AP Rocky et il était suivi et harcelé par des fauteurs de troubles. Traitez les Américains équitablement! #FreeRocky »

Ce à quoi l’attaché de presse du premier ministre Lofven, Toni Eriksson, aurait répondu en rapportant que Stefan Lofven, dans une conversation « amicale et respectueuse » avec Trump lui aurait signifié « la complète indépendance du système judiciaire, des procureurs et des tribunaux suédois » et qu’en conséquence, le gouvernement ne pouvait ni ne voulait tenter d’influencer la procédure judiciaire.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom