Nous sommes en 2013. Ce jour-là, Mandla Maseko, disc-jockey à temps partiel, gagne un concours lui permettant d’effectuer un vol de 103km à bord d’un vaisseau spatial signé Lynx Mark. Un concours assez incroyable qui allait d’ailleurs fait du jeune homme de 24 ans à l’époque, le premier noir du continent africain, à pouvoir se rendre dans l’espace.

Loading...

À l’époque, tout s’enchaîne très vite et Maseko collabore de longues semaines durant avec la AXE Apollo Space Academy, la société anglo-néerlandaise Unilever et la SEC, la Space Expedition Corporation. Tests physiques, mentaux, celui qui était surnommé « l’afronaute » est alors déclaré apte à passer aux entraînements. Sauts en chute libre, vols à bord d’avions de combat et résistance à l’accélération, le jeune homme passe par toutes les épreuves. Le vol, qui devait avoir lieu en 2015, ne se réalisera finalement jamais.

“L’afronaute”, retrouvé mort

Pour en arriver là, ce dernier a cependant réussi à battre plus d’un million de candidats, venant de près de 75 pays. Une expérience hors du commun pour lui. Sélectionné en compagnie de 22 autres personnes, Mandla Maseko n’a finalement jamais réussi à concrétiser son rêve et ne pourra jamais le faire. Ce dernier, âgé de 30 ans, est effectivement décédé samedi soir dernier, des suites d’un accident de moto. Une information plus tard confirmée par sa famille.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom